HTC devrait profiter du Mobile World Congress pour présenter ses ambitions dans le domaine des montres high tech, selon des sources proches du constructeur taïwanais.

Distancé dans le secteur des smartphones, HTC regarde de plus en plus ailleurs. Et si son avenir n'était plus dans les téléphones intelligents, mais dans l'informatique à porter ("wearable computing") ? Bien sûr, il ne s'agit pas d'abandonner le marché hyper-concurrentiel des mobiles, qui demeure incontournable du fait de l'explosion des usages en mobilité, mais le constructeur taïwanais n'a pas pu manquer les opportunités nouvelles qui sont en train d'apparaître avec l'arrivée des montres, lunettes et bracelets high tech.

La tenue du Mobile World Congress à Barcelone du 24 au 27 février serait une excellente occasion pour HTC engager le virage de l'informatique à porter. Selon les informations de Bloomberg, la présentation de deux montres high tech est au programme. La première serait basée sur la Toq de Qualcomm, dont la particularité est d'utiliser la technologie Mirasol. Celle-ci offre une "lisibilité supérieure et plusieurs jours de performance ininterrompue" selon l'industriel américain. Elle fait appel à Android.

La seconde fonctionnerait également avec Android. Elle pourrait en outre réagir à des commandes vocales grâce à l'intégration de Google Now, l'assistant personnel conçu par la firme de Mountain View. Celle-ci aurait également des fonctionnalités permettant d'écouter de la musique. Faut-il supposer que cette montre est dotée d'enceintes miniatures ou bien fonctionne-t-elle avec des écouteurs (sans doute via Bluetooth, pour éviter que le fil des écouteurs ne gêne l'usager) ?

Cette question pourrait rester en suspend un certain temps, car la source de Bloomberg explique que cette montre pourrait ne pas être présentée lors du Mobile World Congress, contrairement à la première.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés