Dong Nguyen, le créateur vietnamien de Flappy Bird, a supprimé son jeu vidéo des boutiques App Store et Google Play. Il assure qu'il ne supportait plus le succès immense de son jeu, et le flot d'argent et de notoriété qu'il lui apportait.

C'est du jamais vu. Ces dernières semaines, le jeu Flappy Bird était devenu un phénomène incontournable sur mobiles, avec un concept extrêmement simple et totalement addictif. Le joueur devait taper sur l'écran pour que son oiseau batte des ailes et remonte ainsi dans les airs, et éviter les obstacles qui se présentaient à lui dans un scrolling infini. Plus le joueur arrivait à aller loin, plus son score était élevé.

Si vous ne connaissiez pas encore, regardez cette vidéo… très particulière :

Le jeu gratuit, dont l'univers graphique n'était pas sans rappeler le Mario de Nintendo, fut un tel succès que son développeur Dong Nguyen assure sur The Verge qu'il gagnait 50 000 dollars par jour ( !) grâce aux publicités mobiles insérées dans l'application. De quoi faire rêver les développeurs indépendants du monde entier, et attiser les critiques.

Mais une telle richesse qui arrive du jour au lendemain n'est visiblement pas simple à vivre, au point que Dong Nguyen — qui vit au Vietnam — a préféré retiré son jeu de l'App Store, pour retrouver une vie quotidienne normale. C'est en tout cas l'explication qu'il fournit ce week-end sur Twitter :

"Pardon aux utilisateurs de Flappy Bird, dans 22 heures, je supprimerai "Flappy Bird". Je ne peux plus le supporter", a-t-il commencé par écrire samedi, dans un message retweeté depuis plus de 130 000 fois.

"Je peux dire que "Flappy Bird" est un succès que j'ai créé. Mais ça a aussi ruiné ma vie simple. Donc maintenant je le déteste", a-t-il ajouté.

Depuis sa sortie en septembre 2013, Flappy Bird avait été téléchargé plus de 50 millions de fois sur iOS et Android, et cumulait près de 50 000 commentaires sur l'App Store. 

Selon nos constatations, l'application a effectivement été supprimée. Mais des éditeurs peu scrupuleux ont d'ores et déjà publié des clones pour tenter de surfer sur le succès. Ainsi, une recherche de "Flappy Birds" sur Google Play conduit vers Flappy Wings, sorti le 5 février dernier, qui se décrit comme "une amélioration de la formule de Flappy Bird" :

La veille, le 4 février, Dong Nguyen avait demandé à la presse de cesser de parler de son jeu et de son créateur :

Toujours sur Twitter, Nguyen a prévenu qu'il ne vendrait pas la licence du jeu à qui que ce soit, que son choix de supprimer le titre n'avait rien à voir avec de quelconques pressions judiciaires (il est accusé d'avoir plagié Nintendo et le jeu français Piou Piou contre les cactus), et qu'il continuerait à créer des jeux vidéo :

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos