L'ONG Sea Shepherd, réputée pour son engagement dans la défense du milieu maritime, a annoncé qu'elle acceptait désormais les soutiens en Bitcoins.

L'ONG Sea Shepherd, connue pour ses opérations spectaculaires en faveur de la protection des océans, quoique parfois controversées, vient d'indiquer sur Twitter qu'elle acceptait désormais les Bitcoins. Sur la page de soutien, la monnaie électronique apparaît maintenant aux côtés des autres types de transaction (virement bancaire, PayPal, prélèvement automatique…).

La décision de Sea Shepherd de prendre en compte les Bitcoins est la dernière preuve du succès croissant de la monnaie électronique, qui commence à être acceptée dans des universités, dans des hôtels ou sur des sites de commerce électronique. Cette devise, née en 2009, est toutefois critiquée pour sa volatilité et sa nature "hautement spéculative", selon l'analyse de la Banque de France.

Les Bitcoins ont toutefois prouvé leur utilité en cas de blocus financier. Lorsque Wikileaks a été la cible d'une telle opération, l'obligeant à ralentir puis geler ses activités, les soutiens ont pu se poursuivre par ce canal (et par quelques autres).

( photo : Copyleft )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés