Kim Dotcom reste droit dans ses bottes. Tandis que le FBI a publié de nouveaux éléments (.pdf) à charge contre l'homme d'affaires germano-finlandais pour accélérer son extradition vers les États-Unis, celui-ci a renouvelé sa promesse de proposer dès l'an prochain un service de messagerie sécurisée. Celui-ci devrait être directement intégré à la plateforme de stockage de fichiers Mega.

Outre Kim Dotcom, plusieurs autres projets ont émergé suite aux révélations sur la la surveillance de masse organisée par la NSA et ses partenaires. On peut ainsi citer Caliop, Heml.is, BitTorrent Chat, en plus des projets déjà existants dont certains sont regroupés dans le projet PRISM Break. Mais ces différents services devront montrer patte blanche et faire preuve de transparence s'ils veulent avoir la confiance de leurs usagers..

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés