Twitter planche sur l'édition des tweets, mais cette fonctionnalité n'est pas près d'être disponible. Le réseau social élabore en effet un algorithme qui doit encadrer l'importance de la modification, afin d'empêcher des détournements de l'outil.

Si vous êtes un habitué de Twitter, vous avez peut-être déjà été confronté à la situation suivante : emporté dans vos pensées, vous écrivez un message qui connaît un certain succès sur le réseau social. Celui-ci est ensuite diffusé ("retweeté") par d'autres membres sur leur propre fil quand vous réalisez à votre grand désarroi qu'il contient une faute, une erreur ou une imprécision.

Que faire, alors ? Le laisser tel quel, quitte à publier un autre message pour corriger le tir ? Le supprimer et le réécrire, au risque de perdre la visibilité acquise par le premier tweet ?

Ce dilemme, qui semble insignifiant de prime abord, est moins anodin qu'il n'y paraît. Outre la dimension virale du site communautaire, celui-ci est fréquenté par de nombreuses personnalités (célébrités, politiques, journalistes, etc.) dont les messages sont publics et, par conséquent, susceptibles d'être fortement repris. Dès lors, un outil de correction ne serait pas de trop pour éviter les malentendus.

Cette fonctionnalité d'édition est justement en train d'être développée, selon les informations de The Desk. Mais n'escomptez pas la découvrir très bientôt. D'après une source contactée par le site anglophone, l'algorithme nécessaire à la correction du message a encore besoin de plusieurs semaines, voire de plusieurs mois, pour répondre aux exigences de Twitter.

En effet, le réseau social souhaite encadrer strictement l'édition des messages. Pas question, par exemple, d'éditer un message qui a été publié il y a longtemps. L'option ne serait accessible que quelques minutes, (quelques heures ?) avant de disparaître. Twitter veut éviter qu'un message énormément republié soit ensuite modifié discrètement plus tard pour en faire une vitrine publicitaire.

D'autres règles sont visées par Twitter : chaque tweet n'aura droit qu'à une seule modification, et chacune d'elles devra être "raisonnable". Autrement dit, l'algorithme devra être en mesure de distinguer l'importance du changement du tweet : si la correction de fautes, la réparation de liens ou l'ajout de mots-clés seront vraisemblablement acceptés, une réécriture complète du message sera a priori rejetée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés