Free Mobile vient d'annoncer son offre dans la 4G. Elle va indéniablement bousculer une fois encore la concurrence, puisque le groupe intègre le très haut débit mobile sans aucun surcoût. Dans le même temps, l'opérateur propose un volume de données de 20 Go pour l'Internet mobile, sous réserve d'avoir un smartphone compatible 4G.

Le 3 décembre sera une journée à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire de Free Mobile. C'est en effet aujourd'hui que l'opérateur a dévoilé son offre (.pdf) dans le très haut débit mobile. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la stratégie du trublion des télécoms va faire trembler les états-majors de la concurrence ! En effet, la 4G chez Free Mobile est proposée "gratuitement", c'est-à-dire sans surcoût dans le forfait.

Concrètement, la 4G est ajoutée dans la formule de l'opérateur à 19,99 euros par mois, "et toujours sans engagement". Très haut débit mobile oblige, le groupe a eu la présence d'esprit d'adapter le volume de données autorisé dans l'Internet mobile. Tandis que Free propose 3 Go en 3G+ (illimité avec débit réduit au-delà), il offre 20 Go en 4G (illimité avec débit réduit au-delà).

Le rehaussement du cap est rendu nécessaire par la vitesse offerte par la 4G. À quoi bon surfer très vite sur l'Internet mobile, si le plafond est atteint en quelques minutes ? Ce problème n'a visiblement pas encore été intégré par tous les opérateurs, qui continuent de proposer des seuils pensés pour la 3G. C'est par exemple le cas d'Orange, dont  la limite de volume en 4G est épuisée en moins de 2 minutes.

Orange, SFR et Bouygues Télécom n'ont pas encore officiellement réagi à l'annonce de Free Mobile, mais nul doute qu'elle constitue un problème de taille pour leur stratégie. Chacun d'entre eux compte en effet profiter de la 4G pour proposer des formules plus chères, afin de compenser la forte baisse survenue dans la 3G suite à l'arrivée du quatrième opérateur.

Manifestement ravi du petit effet qu'il est en train d'avoir dans le secteur des télécoms, Xavier Niel a laissé exprimer sa joie sur Twitter tout en laissant entendre que sa dernière promesse a été tenue. Lors d'une émission télévisée, le fondateur du groupe avait en effet indiqué être prêt à refaire le coup de la facture téléphonique divisée par deux, mais cette fois pour la 4G.

Rappelons toutefois que l'annonce de Free a aussi une dimension marketing. Elle n'a sans doute pas été faite par hasard, à quelques semaines des fêtes de fin d'année, une période où les mobinautes renouvellent plus volontiers leur forfait téléphonique. En outre, Free doit encore faire ses preuves dans la 4G, alors que ses concurrents ont déjà les bases d'un réseau fonctionnel.

Free précise toutefois que son infrastructure couvre plus d'un millier de communes et annonce que plusieurs centaines de nouveaux sites 4G seront mis en place dans les semaines à venir. En outre, les 20 Go de données pour l'Internet mobile sont réservés aux clients ayant un mobile compatible 4G. Si le très haut débit mobile n'est pas disponible, le plafond reste à 20 Go. Pour les clients 3G, le plafond demeure à 3 Go.

Le groupe ajoute par ailleurs que la couverture de la 4G dépend de la proximité avec un site compatible, du nombre d'utilisateurs connectés simultanément, des obstacles éventuels (bâtiments, reliefs) et du dimensionnement du réseau de transmission auquel est relié le site.

L'option 4G est à activer dans l'interface du site web.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés