Free Mobile a attiré à lui 640 000 nouveaux clients. Désormais, l'opérateur compte 7,4 millions d'abonnés. En l'espace de deux ans, le groupe aura réussi à obtenir une part de marché évaluée à 11 %.

Free Mobile poursuit son ascension. Alors que l'opérateur va fêter dans quelques semaines ses deux ans d'activité dans la téléphonie mobile, les derniers résultats (.pdf) publiés ce vendredi par le groupe montrent que ses deux formules téléphoniques continuent de séduire fortement les mobinautes malgré la riposte rapide de la concurrence dans le segment du low cost.

Au 30 septembre 2013, Free Mobile comptait un peu plus de 7,4 millions d'abonnés contre 6,7 millions au 30 juin et 6 millions au 30 mars. L'opérateur indique dans son communiqué que "640 000 nouveaux abonnés mobiles ont été recrutés sur le trimestre avec un volume élevé de portabilités". Le marché français de la téléphonie mobile étant saturé, Free croît d'abord en aspirant les clients de ses rivaux.

Cependant, la croissance de Free Mobile connaît un léger ralentissement. Elle n'a été "que" de 9,4 % au cours du troisième trimestre, alors qu'elle était de 11,2 % sur la précédente période. Mais le directeur d'Iliad ne se montre pas inquiet. Cité par Le Figaro, il a questionné la pertinence de faire des comparaisons trimestrielles dans la mesure où l'été est une période creuse pour le recrutement.

Free Mobile estime désormais contrôler 11 % du marché de la téléphonie mobile. Mais le groupe a un objectif plus ambitieux : il s'agirait à terme de peser un quart du secteur. Un pari ambitieux. D'ici là, l'opérateur devra franchir d'autres obstacles : parmi les chantiers en cours, Free Mobile réfléchit à une formule incluant la subvention d'un mobile, doit se lancer dans la 4G et poursuit le développement de son réseau.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés