Pas de repos dominical pour le e-commerce. Amazon, qui permettait déjà de passer commande le week-end comme tout site internet de vente à distance, pourra désormais faire livrer ses clients le dimanche, aux Etats-Unis.

Alors que le débat sur le travail du dimanche et la fermeture des magasins a repris en vigueur ces dernières semaines en France, le commerce électronique américain devra désormais s'habituer également à un rythme de travail sept jours sur sept. Et pas uniquement pour les serveurs qui réceptionnent les commandes. 

En effet, aux Etats-Unis, Amazon vient de signer un accord avec le service US Postal, qui lui permettra de livrer ses clients même le dimanche, dans les régions métropolitaines de New York et Los Angeles. Dans un premier temps, seuls les clients à la formule Amazon Premium pourront bénéficier de telles livraisons dominicales, et recevoir le dimanche ce qu'ils auront commandé le samedi.

Paradoxalement, par mesure d'économies imposées par le gouvernement qui cherche à réduire voire à supprimer les déficits du service postal national, l'US Postal a depuis peu l'interdiction de livrer le courrier le samedi. Mais la livraison de colis le dimanche ou les jours fériés, facturée plus chère, est vue comme une mesure de redressement économique de l'entreprise. Ses deux concurrents partenaires d'Amazon, United Parcel Service, et FedEx, ne livrent pas le dimanche.

Les termes financiers de l'accord passé entre Amazon et US Postal n'ont pas été rendu publics. Fidèle à sa stratégie, Amazon perd probablement de l'argent dans cette formule, qui a surtout pour avantage d'affaiblir la concurrence, et de fidéliser ses propres clients.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés