Six mois après avoir lancé son service de stockage décentralisé, BitTorrent offre enfin aux développeurs la possibilité d'exploiter pleinement les fonctionnalités de BitTorrent Sync. La société de Bram Cohen a lancé mardi son API Sync pour les développeurs, qui permet d'intégrer aux applications le téléchargement et l'envoi de documents sur le réseau P2P, dans les espaces sécurisés des utilisateurs.

Actuellement, l'API de Bittorrent Sync (encore en version Beta) permet de synchroniser des fichiers ou dossiers à la demande, d'intégrer Sync de façon transparente sans avoir à exploiter l'interface utilisateur de BitTorrent Sync, et de stocker une copie chiffrée du contenu des dossiers sur un serveur de son choix, pour créer un "cloud privé".

Contrairement à ses concurrents comme Dropbox, Google Drive, Skydrive ou Mega, BitTorrent Sync est gratuit, sans limite de stockage, et ne repose sur aucun serveur central. Tous les contenus sont stockés sur différentes machines, de façon chiffrée, avec une version adaptée du protocole BitTorrent. 

Chaque fois qu'un dossier est créé pour synchroniser des fichiers, une forme de réseau BitTorrent privé est créé, auquel seuls les utilisateurs qui connaissent la clé privée (le "secret") peuvent accéder. Les utilisateurs peuvent limiter ce réseau P2P à leurs seuls appareils (smartphones, tablettes, ordinateurs…), ou inviter d'autres utilisateurs à créer ensemble un cloud de confiance, dans lesquels les données sont tout de même chiffrées en AES-256.

Selon Bittorrent Inc, Sync aurait déjà réuni plus d'un million d'utilisateurs.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés