Google a retiré la page d'accueil d'ExtraTorrent de son moteur de recherche, sur requête de la Fox. Le mois dernier, la firme de Mountain View avait choisi de conserver celle de The Pirate Bay. Une différence de traitement qui s'explique a priori par la manière dont les pages d'accueil de The Pirate Bay et d'ExtraTorrent sont utilisées.

Nouveau coup de balai dans l'index de Google. Le moteur de recherche américain ne propose plus la page d'accueil d'ExtraTorrent dans ses résultats, même lorsque l'on tape entièrement le nom du site ("extratorrent") ou son nom de domaine ("extratorrent.cc"). Le site reste toutefois accessible autrement, par exemple en inscrivant son URL directement dans la barre d'adresse du navigateur.

C'est une requête de la Fox, visible sur le site Chilling Effects et remarquée par Torrentfreak, qui est à l'origine de la disparition d'ExtraTorrent des résultats de Google. Le groupe de médias américain reproche en effet au site de laisser prospérer des liens BitTorrent menant à des contenus protégés par le droit d'auteur. Au total, la Fox liste 111 films, dont de nombreux longs métrages sortis récemment.

Curieusement, Google n'avait pas donné suite à une requête similaire, cette fois adressée par la Motion Picture Association of America (MPAA), l'organisme chargé de défendre les intérêts de l'industrie cinématographique américaine. Là aussi, l'adresse d'ExtraTorrent était dans le collimateur du groupe de pression, qui cherchait à obtenir son retrait de l'index de Google.

Pourquoi Google a-t-il satisfait la requête de la Fox et pas celle formulée par la MPAA ? Aucune explication officielle n'a été fournie, mais des hypothèses peuvent néanmoins être avancées : peut-être que les liens incriminés par la MPAA n'étaient plus référencés sur ExtraTorrent, ce qui rendait caduque l'action de la MPAA. À moins que la demande de la MPAA n'avait pas respecté les formes exigées par Google.

Quoiqu'il en soit, la suppression d'ExtraTorrent de l'index de Google semble en contradiction avec une précédente décision de la firme de Mountain View, qui a refusé le mois dernier de retirer de son moteur de recherche la page d'accueil de The Pirate Bay. Mais cette contradiction n'est qu'une illusion : la raison vient vraisemblablement de la manière dont est organisé chaque site.

En effet, la page d'accueil de The Pirate Bay n'affiche pas le moindre lien torrent. Il faut au minimum faire une recherche ou cliquer sur un des liens internes du site pour  en dénicher. Autrement dit, cette page n'offre pratiquement aucune prise aux ayants droit pour obtenir son bannissement. Ce qui n'est pas le cas d'ExtraTorrent.cc, qui propose une page d'accueil beaucoup plus fournie :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés