Avec l'arrivée des premiers lecteurs DVD haute-définition sur le marché, l'échec des négociations entre les promoteurs du Blu-Ray et du format HD DVD est total. "Le marché décidera du vainqueur", estime un partisan du Blu-Ray.

On le sait depuis longtemps, les quelques tentatives de négociations pour ne sortir que l’un des deux formats héritiers du DVD ont été un échec cuisant. L’industrie nous joue un remake de la bataille qui avait opposé au début des années 1980 la cassette VHS au Betamax de Sony, mais cette fois il n’est pas sûr qu’il y ait le moindre vainqueur.

« Nous ne discutons pas et nous ne discuterons pas« , a déclaré à Reuters Kazuhiro Tsuga, un dirigeant de Matsushita Electric, promoteur du Blu-Ray. « C’est le marché qui décidera du vainqueur« , estime-t-il. Dans la course au DVD haute-définition, le Blu-Ray de Samsung, Sony, Philips, Dell et Matsushita affrontent le HD DVD de Toshiba et NEC.

L’affrontement de deux formats sur un même marché est déjà un obstacle, surtout face à des consommateurs qui se poseront la question de l’intérêt d’investir dans un format HD alors que le DVD leur convient déjà. Mais avec l’arrivée en France de la Freebox HD et de « box » concurrentes annoncées pour septembre – qui gèreront elles aussi la haute-définition dématérialisée, quelle est la durée de vie des formats matériels haute-définition ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés