Créée en Italie, la FABTotum propose d'associer imprimante 3D, scanner 3D et fraiseuse à commande numérique dans une même machine tout-en-un, à un prix accessible aux amateurs.

Il ne se passe presque plus une semaine sans qu'une nouvelle annonce d'imprimante 3D personnelle vienne détrôner l'intérêt porté à la précédente. Alors que nous parlions au début du mois de la très prometteuse Zeus, qui associe imprimante et scanner 3D dans une même machine, les ingénieurs milanais de FABtotum ont présenté dans le même temps un projet encore plus séduisant, qui nous avait jusque là échappé.

La FABTotum, qui est proposée en précommande à 1099 $ sur Indiegogo dans sa version plug & play, est une imprimante multifonctions qui combine imprimante 3D, scanner 3D et fraiseuse à commande électronique. Il est ainsi possible d'associer différentes techniques de fabrication, additives ou soustractives, en fonction des besoins, pour réaliser avec une même machine à la fois des objets plastiques, des sculptures en bois, des circuits imprimés (uniquement la partie "perçage"), etc. On est encore loin de la machine de rêve décrite par Microsoft, mais on s'en approche.

Le tout tient dans un cube de 36 centimètres de côté, à peine plus imposant qu'une imprimante papier multifonctions, et avantage supplémentaire : la machine sera open-source. Tous les plans et instructions seront publiés sous licence Creative Commons by-nc-sa, pour autoriser sa copie à titre privé, et générer des propositions d'améliorations. Les exploitations commerciales seront interdites.

Notons à cet égard que FABTotum dit avoir déposé un brevet préventif pour contrecarrer les éventuelles plaintes en contrefaçon, mais rien n'assure que ce brevet ne sera pas un jour exploité contre des projets commerciaux un peu trop directement inspiré de la FABTotum. Espérons que non.

Les premières livraisons sont prévues pour mai 2014.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés