Le constructeur automobile Nissan a aussi un projet de montre connectée : la Nismo. Pensée dans un premier temps pour les pilotes de course soucieux d'améliorer leurs performances, la Nismo pourrait également être utile comme aide à la conduite.

Le marché des montres connectées est en pleine effervescence. Lors de l'IFA 2013, un salon professionnel d'électronique allemand, Samsung a officiellement dévoilé la Galaxy Gear tandis que la petite startup suisse MyKronoz a présenté sa ZeNano. De leur côté, Sony et Qualcomm ont abattu leurs cartes au cours d'autres évènements : Mobile Asia Expo pour le premier, Uplinq pour le second.

Dans les prochains mois, d'autres firmes high tech devraient suivre ce mouvement. Lesquelles ? On pense évidemment à Apple, Google, LG et Microsoft. Certains possèdent des brevets dans ce secteur, d'autres ont d'ores et déjà conçu des prototypes. Mais ces entreprises ne sont pas les seules à s'intéresser aux montres connectées. Même un constructeur automobile comme Nissan a des vues sur ce marché.

Lors du salon de l'automobile de Francfort (IAA), la société nippone a présenté la montre Nismo (en référence à sa division performance) dont le principal atout est de "connecter" l'automobiliste à son véhicule. Outre l'affichage de l'heure – la montre restant avant tout un instrument de mesure du temps -, la Nismo délivre plusieurs informations qui intéresseront avant tout les pilotes de course.

Dans la vidéo de présentation, la Nismo est en mesure de fournir des données sur la conduite (vitesse actuelle, vitesse de pointe, vitesse moyenne, consommation L/100 km, statistiques…), sur les conditions de route (météo, état de la route, température…) ainsi que des notifications lorsque vient le temps du contrôle technique pour vérifier l'état de son bolide.

D'autres fonctionnalités sont présentes, notamment des applications sociales (Twitter, Facebook, Instagram) qui permettent de partager certaines informations fournies par la Nismo. La montre est aussi en mesure de mesurer le rythme cardiaque du pilote et lui fournir des indications en conséquence. La géolocalisation est aussi de la partie, afin de préparer un trajet et pour exploiter la fonction météo.

Comme le pointe Zone Numérique, la Nismo n'est pas faite pour fonctionner avec tous les modèles de Nissan. La montre est destinée aux gammes sportives, comme la Juke, la GT-R ou la 370Z. De toute façon, les spécificités du gadget montrent bien qu'il n'est pas pensé pour une conduite citadine : la montre s'intéresse d'abord aux performances du pilote, donc à une conduite sur circuit.

À terme, Nissan pourrait toutefois adapter la Nismo pour toucher d'autres conducteurs, faisant alors de la montre Nismo une aide à la conduite. En prenant en compte d'autres paramètres physiologiques (température corporelle par exemple) et en étant connectée à la voiture, elle pourrait surveiller l'état du conducteur, contrôler la trajectoire du véhicule et émettre une alarme en cas de problème.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos