Apple, Samsung, Sony, Microsoft, Google... et maintenant LG Electronics. Les ambitions des géants de l'électronique grand public pour le marché des montres connectées se révèlent peu à peu. Le géant sud-coréen et rival de Samsung aurait pour sa part l'intention de lancer sa montre high-tech en 2014.

Si Apple et Samsung occupent le devant de la scène dès lors qu'il est question des montres connectées, plusieurs autres grands groupes sont dans les starting-blocks. Sony, Microsoft et Google ont des ambitions plus ou moins affirmées. C'est aussi le cas de LG Electronics, principal rival de Samsung en Corée du Sud. La firme asiatique aurait l'intention de sortir sa montre high-tech en 2014.

L'information provient d'un site bulgare, cité par The Inquirer, qui a pu s'entretenir avec un cadre de la firme dans le pays. Elle confirme les éléments rapportés ce printemps par la presse sud-coréenne, qui relatait alors le désir de LG d'investir le marché de la montre connectée. LG, qui commercialise déjà de nombreux téléphones mobiles et plusieurs tablettes numériques, ajouterait ainsi une corde à son arc.

L'intérêt des géants de l'électronique grand public pour les montres high-tech n'est pas qu'un simple effet de mode. Au-delà des intérêts financiers, cela illustre une tendance qui est en train d'émerger, à savoir que l'informatique ne se limite plus à accompagner l'usager (smartphones, tablettes…) dans son quotidien. Elle peut aussi littéralement se porter (montre connectée, Google Glass…).

Cette transition s'accompagne d'un autre mouvement, à savoir l'émergence de l'auto-évaluation (quantified self),afin de surveiller sa santé ou dans un contexte sportif par exemple, à travers une myriade d'applications mobiles du fait de la proximité toujours plus grande de l'informatique dans notre vie quotidienne. Ce phénomène inquiète d'ailleurs la CNIL. Et l'arrivée des montres high-tech devrait l'accentuer.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés