Le piratage intensif de Game of Thrones est-il plus gratifiant qu'une récompense aux Emmy Awards, les Oscars de la télévision ? C'est ce qu'a déclaré Jeff Bewkes, le PDG de Time Warner, la maison-mère de HBO, qui diffuse actuellement la série télévisée.

De toutes les séries télévisées actuellement diffusées dans le monde, Game of Thrones est incontestablement celle la plus partagée via le protocole BitTorrent. Pour autant, ce piratage massif n'affecte pas la carrière de l'adaptation audiovisuelle de la saga littéraire écrite par George R. R. Martin. Celle-ci connaît un succès croissant, avec des audiences qui ont doublé en l'espace de trois saisons, pour atteindre 5,4 millions.

Cette popularité est d'autant plus remarquable que Game of Thrones est diffusé sur HBO, une chaîne de télévision payante. Et ce n'est pas tout : en comptabilisant les vues des autres modes de diffusion légaux, comme les services de vidéo à la demande (On Demand, HBO Go…), chaque épisode est vu en moyenne 10,3 millions de fois (calcul effectué en se basant sur la saison 2, moins suivie que la dernière).

Évidemment, cette situation particulière ne se retrouve pas nécessairement dans chaque série télévisée. Game of Thrones bénéficie déjà d'une excellente réputation auprès des lecteurs de fantasy. Mais cela n'explique pas tout. Le bouche-à-oreille a également fait son œuvre, même si cela s'est déroulé dans un cadre illicite aux yeux de la législation.

Face à ce phénomène, plusieurs commentaires étonnants ont été prononcés par ceux qui réalisent ou produisent Game of Thrones. Le cinéaste américain David Petrarca, qui a tourné deux épisodes de la saison 2, a ainsi reconnu le rôle du téléchargement illicite comme moyen de promotion pour une œuvre. Sans occulter les effets négatifs, il a acté que le piratage a nourri le buzz et accru l'intérêt du public pour la série.

Même son de cloche chez Michael Lombardo, le directeur de la programmation de HBO. Pour lui, le téléchargement est une sorte de "compliment". "La demande est là. Et ça n'a certainement pas impacté négativement les ventes de DVD. […] C'est quelque chose qui accompagne le fait d'avoir une série extrêmement populaire sur une chaîne par abonnement".

Plus récemment, c'est le PDG de Time Warner, la maison-mère de HBO, qui y est allé de son petit commentaire. Au cours d'une conférence téléphonique, Jeff Bewkes a affirmé que le piratage de Game of Thrones était plus satisfaisant qu'une récompense aux Emmy Awards, une cérémonie identique aux Oscars du cinéma mais pour la télévision.

À croire que les remarques sur l'intérêt du partage d'une série sur les réseaux P2P vont crescendo…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés