Facebook est captivé par Twitter. Depuis quelques mois, le réseau social récupère un certain nombre de fonctionnalités très prisées sur le site de microblogging. Dernière copie en date : le classement des sujets chauds ("trending topics"). Un test à petite échelle est actuellement conduit aux USA, avant la généralisation de l'outil dans les prochains mois.

Twitter continue de peser toujours autant sur les orientations de Facebook. Ces derniers mois, le réseau social fondé par Mark Zuckerberg a repris à son compte plusieurs idées mises en place par la plateforme de micro-blogging. Après les hashtags en mars et les comptes vérifiés en mai, le site communautaire compte déployer un classement des sujets chauds ("trending topics") similaire à celui de Twitter.

C'est le site américain All Things Digital qui a découvert cette nouvelle fonctionnalité. Pour l'instant, celle-ci demeure expérimentale. Seul un petit nombre d'utilisateurs américains peut accéder à ce classement des sujets populaires et uniquement depuis la version mobile du site web. À terme, celui-ci sera disponible sur les applications mobiles et le site lui-même.

Lorsqu'un usager clique sur l'un des sujets affichés dans le classement, Facebook affiche les messages de ses amis qui en parlent mais aussi les messages publics d'inconnus qui le mentionnent également. A priori, les statuts privés, même s'ils mentionnent ledit sujet, ne peuvent pas être intégrés dans la liste des résultats. Sauf si Facebook tient encore à se retrouver au cœur d'une polémique.

Jusqu'à présent, les évolutions fonctionnelles de Facebook servaient principalement à développer et renforcer les connexions entre personnes se connaissant déjà. Avec l'arrivée du classement des sujets chauds, le réseau social pourrait dépasser sa mission originelle et favoriser des contacts entre personnes ne se connaissant pas mais partageant a priori les mêmes centres d'intérêt.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés