Si la musique doit rester gratuite, un seul modèle lui permettra de continuer à générer du chiffre d'affaires : la publicité. EMI Music, qui tatonne encore beaucoup pour trouver le modèle économique de demain, teste ainsi la publicité sur des vidéos musicales pour mobiles.

Digital Music News rapporte l’annonce faite mardi à Las Vegas d’un partenariat entre la maison de disques EMI Music et la start-up californienne Rythm NewMedia. Cette dernière, créée entre autres par un ancien de Yahoo, testera jusqu’à l’automne un nouveau modèle économique pour les vidéos sur mobile, uniquement basé sur la publicité.

EMI fournira donc à Rythm NewMedia des clips ou autres contenus liés à la musique qui seront accessibles gratuitement pour les abonnés des services mobiles, hors coûts habituels de connexions multimédia. « Ca va nous aider à mieux comprendre comment les consommateurs vont réagir à la vidéo musicale mobile« , explique à DMN Thomas Ryan, vice-président senior du Développement et de la Stratégie Numérique & Mobile chez EMI.

Avec AOL et son In2TV, Qtrax et son accord avec la BMI, Revver et le partage de revenus sur les vidéos, ABC et son prochain service d’accès gratuit à Lost ou Desperate Housevives… la publicité est un modèle qui grimpe dans le financement de l’accès gratuit aux contenus culturels aux Etats-Unis.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés