Publié par Julien L., le Samedi 17 Août 2013

Le futur film de Spike Lee verra le jour, grâce aux internautes (MàJ)

Le réalisateur Spike Lee compte sur le soutien du public pour financer son prochain film. Le crowdfunding constituera-t-il une nouvelle façon de soutenir un projet culturel ou de divertissement ? En tout cas, les exemples se multiplient dans la télévision et le cinéma.

Mise à jour - Spike Lee a réussi son pari. Le réalisateur américain est parvenu à rassembler dans les délais un peu plus de 1,31 million de dollars sur Kickstarter. Son prochain film pourra donc voir le jour, grâce aux internautes.

Sujet du 23 juillet - Le financement participatif (crowdfunding) s'imposera-t-il comme un nouveau moyen à disposition des réalisateurs pour financer des films et des séries télévisées ? La question peut légitimement se poser, dans la mesure où un cinéaste réputé, Spike Lee, a décidé ce dimanche de faire appel à la générosité du public pour subventionner son prochain projet cinématographique.

Sur Kickstarter, l'auteur d'Inside Man et du remake d'Old Boy explique son objectif et ce qu'il compte faire de la somme (1,25 million de dollars) qu'il sollicite. Publié dimanche, l'appel a pour l'instant obtenu 522 soutiens pour un total de 74 628 dollars. Spike Lee parviendra-t-il à amasser ce montant ? La réponse sera connue dans 29 jours. Mais une chose est sûre, le cinéaste n'est pas le premier à se lancer dans une telle aventure.

Avant lui, un autre cinéaste s'est lancé dans le financement participatif. Avec succès, d'ailleurs. Ce printemps, Zach Braff (connu principalement pour Garden State, avec Natalie Portman) demandait sur Kickastarter pas moins 2 millions de dollars pour son futur film, Wish I Was Here. Un mois plus tard, 46 520 personnes ont donné plus de 3,1 millions de dollars.

Tous les projets de financement participatif ne nécessitent pas des fonds aussi importants. En 2011, la mise sur les rails du film The Tunnel s'est appuyée sur un appel aux dons plus modeste : 135 000 dollars. L'idée était de vendre chaque image du film contre un dollar, selon cette logique : 1 dollar = 1 image ; 135 000 images = 90 minutes ; 90 minutes = 1 film.

La transposition d'une série télévisée au cinéma peut aussi miser sur le crowdfunding, en témoigne le succès indéniable pour Veronica Mars. L'appel aux dons a permis de récolter plus de 5,7 millions de dollars alors que seuls 2 millions étaient demandés. C'est d'autant plus notable que la série, après 3 saisons, avait enregistré des audiences très décevantes. Mais une communauté s'est constituée entretemps.

Le principe du crowdfunding se retrouve aussi du côté des séries télévisées. En la matière, impossible de ne pas citer Noob. La web-série française, après plusieurs semaines de campagne sur la plateforme Ulule et sur le web, a récolté plus de 681 000 euros. À cette occasion, Noob a établi le record européen en matière de financement participatif. Plutôt impressionnante pour du contenu semi-pro.

Publié par Julien L., le 17 Août 2013 à 10h20
 
15
Commentaires à propos de «Le futur film de Spike Lee verra le jour, grâce aux internautes (MàJ)»
Inscrit le 27/10/2008
675 messages publiés
Ce raciste ne devra pas compter sur mon soutien financier.
Inscrit le 13/04/2012
838 messages publiés
Par contre, l'Oligarchie française peut compter sur ta bêtise pour diviser la population en factions qui s'affrontent.
Inscrit le 29/07/2010
1024 messages publiés
Génial ! premier message et déjà un troll...
Inscrit le 23/07/2013
1 messages publiés
AH le crowdfunding, on y trouve les meilleurs projets comme les pire des dérives, je vous renvoie vers l'article de Vincent Glad dans le journal Slate qui à du faire moucher rouge toute la semaine notre cher ( sans jeu de mot ) petit blogueur national...pour ne pas le nommer

http://www.slate.fr/life/75490/crowdfunding-finance-vacances
Inscrit le 18/05/2010
283 messages publiés
Je trouve ça intéressant que la plupart des mauvais projets tombent à l'eau naturellement, après faire un "don" sur une plateforme de crowndfunding , c'est juste pour dire "je soutiens cette idée et si elle se réalise je compte bien pouvoir profiter de la contre partie" et pas "j'ai payé pour avoir ça dans tel délai"
Beaucoup l'oublie et il faut faire preuve d'esprit critique avant de financer un projet.
Inscrit le 25/05/2009
68 messages publiés
"Zach Braff (connu principalement pour Garden State, avec Natalie Portman)"
C'est pas faux, en tant que cinéaste, il est connu principalement pour Garden State (en même temps, c'est le seul long-métrage de cinéma qu'il a réalisé.
M'est avis quand même qu'il tient surtout sa notoriété à son rôle dans la série télé Scrubs et que sans Scrubs, il n'aurait pas levé tant d'argent... (no criticism inside).

Il y a aussi du financement participatif pour la sortie en salles (distribution) d'un film (indépendant) déjà tourné, par exemple Radio Free Albemuth de John Alan Simon (d'après Philip K. Dick)
Inscrit le 20/04/2006
409 messages publiés
Inscrit le 04/05/2009
810 messages publiés
par contre, est ce que ça va faire que le prix des place de cinéma ou des "DVD" ou de la VOD sera alors réduit au simple coup de la reproduction (c'est à dire rien ou presque ?)

Si le réalisateur finance totalement son film via le crowdfunding, alors une fois fini il ne coute plus rien, puisqu'il sera déjà remboursé.

Il faut bien faire attention à ce que ça ne dérive pas en crowfunding automatique pour tout et que après les marchands vendent aux même prix que sans crowfunding. ça voudrait alors dire que le film est remboursé au moins deux fois ! (une fois par le crowfunding, une deuxième fois par les ventes )

Je ne sais pas ce qui pourrait être mis en place pour garantir que ce phénomène ne se produise pas.

J'ai pas envie de crowdunder IronMan 50 et de payer ma place de ciné plein pot comme si c'était Univer Sale qui avait financé le film et qu'il faille renflouer le financement, alors qu' Univers Sale n'y aura mis aucun centime !
Inscrit le 18/05/2010
283 messages publiés
La plupart des projets partent du principe qu'il vont faire payer moins cher le produit fini à ceux qui ont pris le risque de le financer.
Donc quel intérêt si des gens qui n'ont rien payé , ne s'intéresse pas au projet payent moins cher?

La vérité c'est qu'il est rare qu'un projet soit entièrement financé par le crowdfunding donc c'est difficilement réalisable je pense.
Inscrit le 03/10/2011
6620 messages publiés
Et le scénario, il est où ? On ne va pas investir sur un truc de merde, pour moi "par le réalisateur de", "avec l'acteur de", c'est loin d'être un gage de qualité et c'est en tout cas pas suffisant pour investir.
[message édité par Centaurien le 24/07/2013 à 10:16 ]
Inscrit le 03/09/2012
1192 messages publiés
On nous mets aussi "par le producteur de" pour appâter le client.
[message édité par choukky65 le 25/07/2013 à 00:51 ]
Inscrit le 04/05/2009
810 messages publiés
non mais t'as pas bien lu l'article, celui dont tu parle à déjà récolté a somme qu'il voulait .... donc à la limite maintenant RAF de ta préoccupation.

Lorsqu'il y a des demande des crowdfounding, le projet n'est en général pas présenté en 5 lignes ...

L'article ne te demande pas non plus de payer pour le prochain film de Spike Lee, mais simplement présente la voie que des réalisateurs un peu plus médiatisés que d'autres ont pris.

Tu préfères payer les majors pour qu'elles te propose de la merde ou alors tu préfères payer un gars qui potentiellement te sortiras un bon truc, car si c'est pas bon tu ne le suivras pas une seconde fois et en plus, dans la logique des chose le coup de voisinage devrait être nul .
Inscrit le 03/10/2011
6620 messages publiés
Sur Kickstarter, l'auteur d'Inside Man et du remake d'Old Boy explique son objectif et ce qu'il compte faire de la somme (1,25 million de dollars) qu'il sollicite. Publié dimanche, l'appel a pour l'instant obtenu 522 soutiens pour un total de 74 628 dollars. Spike Lee parviendra-t-il à amasser ce montant ? La réponse sera connue dans 29 jours.


Je ne préfère rien, je dis juste que j'ai pas l'intention de financer un film, si j'ai pas au moins le scénario. Je m'en fous de ce qu'il a déjà fait, il y a de très bons metteurs en scène qui ont fait des grosses merdes..
[message édité par Centaurien le 26/07/2013 à 01:47 ]
Inscrit le 16/10/2011
1802 messages publiés
Donc selon ta propre logique un réalisateur même bon, peut gâcher un bon scénario.
Donc, connaître le scénario n'est pas plus un gage de qualité, toujours selon ta logique.

Je dis ça je dis rien, hein ?
Inscrit le 18/05/2010
283 messages publiés
Soit-dit en passant il donne la raison pour laquelle il ne donne pas le scénario...

The reason I have not disclosed more info on the story is because: It’s a THRILLER. In order for a film of this type to work the less details the better for this Film to work with the Audience, they can’t know a whole lot before they sit down in a Theatre to see it.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Août 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8