Publié par Guillaume Champeau, le Vendredi 14 Juin 2013

Pourquoi les Espagnols adorent leur police sur Twitter

Contrairement à la police française, la police espagnole connaît une immense popularité sur Twitter, avec plus de 500 000 followers. Un succès qui l'aide à établir une relation de confiance avec les citoyens

C'est un cas unique au monde qui pourrait faire école. En Espagne, la police nationale vient de dépasser le demi-million de followers sur son compte Twitter @policia, là où notre police française @PNationale dépasse péniblement les 3200 abonnés. Seul le compte du FBI fait mieux avec plus de 620 000 abonnés, ce qui est toutefois difficilement comparable tant la police américaine a acquis une notoriété internationale.

D'un côté à l'autre des Pyrénées, deux cultures de communication radicalement opposées s'affrontent.

En France, le compte Twitter de la Police ne compte que 132 tweets, tous très réfléchis. Il s'agit de relater quelques actualités à la gloire des policiers (une intervention du RAID qui permet d'éviter un suicide, l'arrestation de l'auteur présumé d'un double meurtre, l'arrestation de l'auteur présumé d'un double meurtre, le démantèlement d'un trafic d'êtres humains...), de relayer les annonces de recrutement, ou encore de publier études et autres comptes rendu de conférences. Rien qui s'adresse directement aux citoyens, qui le leur rendent bien. Personne ne lit ce que publie la police française.

Humour, relâchement, proximité... les clés du succès

Au contraire en Espagne, le rythme de publication est très élevé avec déjà près de 5 000 messages publiés, et une activité quotidienne intense. Chaque jour, le compte @Policia diffuse des messages qui intéressent directement les Espagnols, en commentant aussi bien ses opérations exceptionnelles que les opérations plus anecdotiques, souvent avec détails et simplicité. Mais surtout, elle n'hésite pas à publier aussi des messages humoristiques, et à animer sa communauté en répondant à des messages, en commentant les photos des policiers que publient les internautes, ou livrant des conseils pratiques et en retweetant les messages des autres utilisateurs. La police espagnole réussit sur Twitter parce qu'elle agit comme un utilisateur parmi les autres, en effaçant la distance mais pas le nécessaire respect des forces de l'ordre.

Félicitant la police espagnole pour son succès populaire, le FBI a publié un message pour dire que "la meilleure arme contre la délinquance est la coopération des citoyens que nous servons". Et c'est tout le sens de l'utilisation de Twitter par la police espagnole. Il ne s'agit pas simplement de faire de la communication d'image, comme le fait la police française, mais bien d'utiliser Twitter pour le maintien de l'ordre lui-même. 

Grâce au rapport de confiance qu'elle établit, la policia demande régulièrement aux citoyens d'envoyer des alertes par e-mail à son unité anti-drogues, pour l'aider à identifier les points de vente des dealers. Elle diffuse des avis de recherche, qui sont aussitôt rediffusés par une partie de ses 500 000 followers, et reçoit spontanément de la part des internautes des informations sur de nouvelles techniques d'arnaques ou de diffusion de contenus illégaux sur Internet. C'est une coopération active qui s'établit entre la police et les citoyens.

Interrogée par Phys.org, la police espagnole assure qu'elle aurait ainsi arrêté 300 trafiquants de drogue depuis janvier 2012, grâce aux informations reçues des utilisateurs de Twitter. "Ils nous fournissent beaucoup d'informations très utiles. C'est un retour d'informations très puissant pour nous", explique le responsable des réseaux sociaux, Carlos Fernandez Guerra. Il assure que la méthode a "révolutionné la façon dont la police opère en Espagne et dans d'autres régions du monde". Des policiers d'Amérique latine, de Corée du Sud, de Tunisie et du Maroc seraient venus sur place, s'inspirer du modèle espagnol.

Peut-être Manuel Valls pourrait-il aussi y s'y intéresser ?

Publié par Guillaume Champeau, le 14 Juin 2013 à 12h31
 
65
Commentaires à propos de «Pourquoi les Espagnols adorent leur police sur Twitter»
Inscrit le 22/04/2009
595 messages publiés
Une police sympa ? impossible à mettre en place en France, les dernières personnes qui appréciaient la police se sont fait gazer à la manif pour tous...
Inscrit le 14/06/2013
1 messages publiés
No, you are missunderstanding the article. Here in Spain, we like the community manager of the Police Twitter. We don't like our police.
Inscrit le 24/12/2011
2307 messages publiés
Too bad. I had some hope your police hab been more useful to the people than ours
Inscrit le 07/11/2006
3332 messages publiés
Non, ces personne se sont lacrymogèniser car car elle ont tenté de faire des chose illégale
PS: se faire gazer c'est se retrouver dans un endroit comme ça : http://78.img.v4.sky...s/624173585.jpg
Inscrit le 13/05/2009
128 messages publiés
Non : Gazer - Wiktionnaire
  • ( En particulier ) Causer une incapacité temporaire avec un gaz irritant.
    • Plusieurs militants se sont plaints d’avoir été gazés sans raison.
Inscrit le 11/02/2011
372 messages publiés
XPTDR le pire dans tous ça c'est que ce que vous dites est vrai.
Inscrit le 29/06/2010
40 messages publiés
Le rapport police / citoyen est assez différent en France, une police municipale pourquoi pas mais avec les cowboys que je croise en police nationale j'ai des doutes.
Puis la gendarmerie... trop serieux ?
Inscrit le 10/08/2010
1526 messages publiés
Si je prends la zone où j’habite, la gendarmerie a une bien meilleur image, car elle vient en aide aux personnes ayant des soucis (plaintes en tout genre, certains problèmes administratif, préventions et communications, participations à divers événements locaux,, .....), alors que la police a plutôt une image et un rôle de "chasse" aux sanctions / PV.

Le fait que la gendarmerie est beaucoup plus présente en zone rurale / proximité, et la police en zone plus urbaine est l'une des causes de cela (tout comme le fait que certains sont des militaires, alors que les autres sont une milice). Les problèmes et la façon de les traiter est très différente, les rapports avec les citoyens aussi.
Inscrit le 14/09/2007
20 messages publiés
C'est assez marrant, car par chez moi, c'est strictement l'inverse. J'habite dans une petite ville rurale qui abritait un commissariat, mais qui a été remplacé par une gendarmerie il y a quelques années.

Là où la police intervenait rapidement en cas de problème, faisait un travail de maintien de l'ordre et non de remplissage des caisses, était courtoise avec les gens, la gendarmerie a complètement changé la donne. Plus de 45 minutes pour intervenir en cas de problème (alors que les dits problème ne sont jamais à plus de 4-5 km, et qui ont donc généralement disparu au bout de 45 min. Et quand je parle d'intervention, il s'agit juste de passer rapidement en voiture devant le lieu du problème), d'une courtoisie inexistante, et dont le seul boulot est de remplir les caisses de l'état. De fait, ils sont véritablement détestés et plus personne ne fait appel à eux.

Quelques années plus tard dans une petite ville proche, un autre commissariat devait être également remplacé par une gendarmerie. Mais vu les dégâts que cela a créé chez moi, les habitants et le maire s'y sont opposés avec force.

Et mon expérience propre m'a aussi amené à détester la gendarmerie (et je ne parle pas de PV dressé un peu vite ou autre chose de ce genre) : alors qu'il y avait une fuite de gaz dans mon immeuble, gendarmes et pompiers sont intervenus. Alors que les pompiers s'excusaient presque de m'avoir sauvé, les gendarmes m'ont véritablement engueulé, avec menaces, parce que je n'avais pas ouvert assez vite ma porte. Il faut dire que je travaille de nuit, et que à 8h de matin, je dors. D'où mon temps de réaction. Et plus je tentais de m'expliquer, en restant courtois, plus je recevais de menaces ("on va vous emmenez au poste pour vous apprendre" , ...) !

Et ce n'est pas juste récent. Il y a 20 ans déjà, alors que j'habitais dans une autre région, les gendarmes étaient déjà tout autant détestés, accumulant pseudo-interventions inutiles, sans gène totale, non respect des personnes (sortir son arme face à une personne certes un peu énervée, mais uniquement parce que son enfant avait disparu ! Et ce n'est qu'un exemple parmi beaucoup d'autres, leurs "interventions" remplissaient les pages faits divers du journal local), PVs aberrants qui étaient quasiment systématiquement annulés par les maires et le préfet, ... Ce n'est pas pour rien si ils étaient (et sont toujours) systématiquement appelés les "cowboys" !

Alors quand j'ai lu ce sondage comme quoi la police était moins aimée, je n'ai vraiment pas compris.
Inscrit le 10/08/2010
1526 messages publiés
Pour le sondage je pense surtout que c'est parce que la gendarmerie est la seul à avoir encore un minimum de rôle de proximité (alors qu'au niveau de la police, faut remonter loin pour en retrouver des traces).

Ajouter au fait qu'historiquement, la gendarmerie, ce sont les zones rurales, plus "conviviales", ou tout le monde se connait, ça joue énormément.

Après, y'a des idiots et des des cow-boys partout

Mais même dans les gendarmeries, ce genre de chose commence à changer. Par exemple, au motif que les gendarmes avaient trop de "sympathie" avec les citoyens (et donc privilégier un peu trop les médiations aux sanctions, le service à la rentabilité, ils ont tendance à être "mutés" plus souvent, pour ne pas être trop proche des citoyens (le gendarme qui passe sa vie dans le même patelin, c'est terminé. De même les petites gendarmeries ont de moins en moins de personnel en permanence (c'est la gendarmerie à 20 ou 30 km qui répond à l'interphone / doit se déplacer... ce qui augmente considérablement les délais, y compris en pleine journée)

Ca contribue à réduire le rôle de proximité, qui était l'un de leur gros atout.


On est bien loin de la célèbre devise américaine "protéger et servir", qui serait pourtant la base dans ce genre de profession (mais je doute que beaucoup de citoyens aient cette image en tête). Sur le fond, c'est pas la police contre les citoyens, mais au contraire, les 2 ensembles, ce qui implique un service de proximité, d’honnêteté, de confiance et de justice, parfois difficile à trouver.
Inscrit le 28/11/2008
3160 messages publiés
Fallait voir comment Sarkozy, alors encore ministre de l'intérieur, avait sermonné les policiers qui avaient eu l'outrecuidance -rendez-vous compte- de tomber l'uniforme et de jouer au foot avec la populace.

La France peut être fière de sa Schutzstaffel. Ou pas.
Inscrit le 31/03/2009
514 messages publiés
Je suis certains que nos policiers adoreraient un peu plus d'ouverture, parce-que ce qui ressemble à un bloc monolithique peu sympathique de extérieure ressemble un peu à une prison de l’intérieur. Sauf que la hiérarchie à la française ne laissera pas passer le moindre écart.
Inscrit le 10/07/2009
228 messages publiés
Quand on pense que la première mesure de Sarko, tout juste nommé ministre de l'intérieur par Chirac, fut de supprimer la police de proximité... Ca en dit long sur le QI de ce boulet.
Inscrit le 05/06/2013
226 messages publiés
moui... enfin bon faire des blagues sur twitter et faire copain-copain avec les citoyens pour favoriser la délation... je vois peut-être le mal partout mais je ne trouve pas ça sain non plus. un juste milieu à trouver entre les méthodesde com de la police française et espagnole serait peut-être préférable...
Inscrit le 15/06/2011
39 messages publiés
Je sais qu'on a un passé assez honteux avec le principe de délation, mais faut pas exagérer. Y'a une différence entre dénoncer son voisin parce qu'il est pas de la bonne religion et signaler une arnaque pour y mettre fin.
Inscrit le 05/06/2013
226 messages publiés
je pensais plutôt au trafic de drogue par exemple.
Inscrit le 16/03/2009
1407 messages publiés
Twitter, t'as pas de compte ? Non ? Je le crois pas ! T'as un compte facebook au moins ? Non plus ? Wahou ! Tu es encore au moyen age.
Inscrit le 13/02/2012
600 messages publiés
Lol Guillaume ils viennent de tweeter sur cette news: https://twitter.com/...493904977702912
Inscrit le 31/05/2011
216 messages publiés
Ca me rappele le commentateur fou de France 2 à Rolland Garros : un brin décallé et proche du public >> 1 jour de mise à pied. Et dire que ça rendait le tennis un brin interessant! La seule chose qui pourrait me faire rester (lorsqu'on a des "vrai" présentateurs), ca serait que Tsonga distribue des kinders aux spectateurs entre les sets...
[message édité par wolftribe le 14/06/2013 à 13:56 ]
Inscrit le 05/10/2011
2885 messages publiés
Mouais. Perso, j'en ai un peu rien à carrer que la police fasse des blagues sur twitter. C'est pas trop ce que j'attends de la police...
[message édité par milord le 14/06/2013 à 14:17 ]
Inscrit le 04/09/2002
2792 messages publiés
en france, les flics, c'est soit pour gérer les manifs, soit dans les voitures pour radariser les gens sur les routes.

alors, forcément, sont pas très bien vus.

même eux sont dépressifs, vu le nombre de suicides, la faute à une hiérarchie et un gouvernement qui fait la culture du chiffre... et une miss taubira qui relâche les délinquants...
Inscrit le 14/06/2013
20 messages publiés
Il y a une autre explication possible pour le nombre de followers du compte police espagnole.

Il y a eu en Espagne ces ~36 derniers mois de très sérieux "évènements", dans la rue notamment.

Que les espagnols en général, mais "aussi" les jeunes qui étaient largement dans les rues et sont par ailleurs utilisateurs notables de twitter suivent ce compte n'aurait rien d'étonnant dans cette hypothèse. Au contraire!

Du coup, je me demande à quoi joue Champeau/journaliste? qui n'évoque même pas cette hypothèse tout à fait censée il me semble bien.
Inscrit le 13/08/2010
8006 messages publiés
Bien sûr.
C'est peut-être aussi l'aspect "culturel haute technologie" de police de proximité, vision espagnole.
Inscrit le 14/06/2013
20 messages publiés
Argh, pas compris Mos, désolé
Inscrit le 13/08/2010
8006 messages publiés
Ce que je veux dire : un bon usage des outils à disposition pour une meilleure communication/proximité et réactivité.
Avec l'aval d'en haut, cela va sans dire.
Ce qui n'empêche pas des dérives potentielles, on est d'accord.
Ensuite, pour ce qui est du nombre de followers, certains évènements ont pu le faire augmenter de manière significative et ponctuelle par rapport à une situation "normale".

la police espagnole est peut-être plus proche (sans arrière pensée) de ses citoyens que la police française ?
Inscrit le 14/06/2013
20 messages publiés
Ah ok.

Pour ta question, je ne sais pas disons, c'est relatif je dirai, dans l'espace, et le temps surtout.

Peut être qu'un journaliste pourrait te répondre, au hasard, ou que tu peux te faire une idée en papotant avec quelques espagnols :

http://www.arretsuri...te.php?id=11275
Inscrit le 14/06/2013
20 messages publiés
Mais soyons rigoureux :
http://www.lefigaro....l-austerite.php

"Citoyens, nous vous demandons pardon pour ne pas arrêter les vrais responsables de cette crise: les banquiers et les politiques", proclamait une banderole dans le cortège des policiers qui ont marché jusqu'au ministère de l'Intérieur à l'appel du Sup, syndicat majoritaire du secteur.
Inscrit le 14/06/2013
20 messages publiés
Ri-gou-reux

http://www.leparisie...013-2758653.php
Espagne: incidents entre police et jeunes manifestants à Madrid
Publié le 25.04.2013, 20h53
Inscrit le 13/08/2010
8006 messages publiés
Excellent, ça.
Derrière certains policiers, il y a donc des hommes (tjs sans arrière pensée) ?
Inscrit le 14/06/2013
20 messages publiés
Oui bon hein toi avec tes "sans arrière pensée"...
Inscrit le 13/08/2002
24709 messages publiés
Il n'y a tout simplement aucun élément concret pour soutenir cette hypothèse, contrairement à celles que je développe.
Inscrit le 14/06/2013
20 messages publiés
Guillaume, la corrélation "besoin de suivre le compte" et "nombre de followers" est un élément concret et qui s'appuie sur des évènements concrets.

Je ne dis pas que l'axe que tu développes est faux, et en effet, il semblerait que la manière dont la police espagnole gère son compte soit astucieuse et "intelligente".

Mais je dis que cet axe me semble trop monovalent pour expliquer tout de même 500.000 followers, et en tout cas servir de ligne directrice non pondérée dans le cadre d'un article.

Sans vouloir être pénible, il me semble qu'évoquer d'autres pistes d'explications possibles et complémentaires pour ce succès hors norme, dont celle que j'évoque qui me semble défendable et si on fouille un peu doit être même démontrable en retrouvant des témoignages de comportements en ligne des espagnols lors des moments de "crise", fait partie d'un éclairage journalistique à proposer à l'esprit critique des lecteurs.

Bien à toi.
Inscrit le 06/11/2012
40 messages publiés
Une autre façon d'encourager la délation.
Inscrit le 05/06/2013
226 messages publiés
oui c'est aussi ce que je disais plus haut. je ne vois pas en quoi c'est cool moi non plus.
Inscrit le 25/11/2008
885 messages publiés
Une autre façon d'encourager la citoyenneté et d'améliorer la sécurité.

Chacun verra midi à sa porte.
Inscrit le 05/06/2013
226 messages publiés
oui sans doute alors. moi je ne peux m'empêcher de voir le côté sombre de la délation l'emporter sur les arguments "sécuritaires". après chacun son interprétation, mais espagnole ou française, je ne pense pas que je suivrai un jour le twitter de la police. et encore moins pour leur donner des infos, sur qui que ce soit.
Inscrit le 10/08/2010
1526 messages publiés
La délation implique des motifs personnels assez "méprisables" (par intérêt personnel, jalousie, méchanceté, mensonge, contre-partie,.....)

Dénoncer un délit / crime dont a été la victime / témoin n'a rien à voir avec la délation.

Le fait que les services de polices aient de bons contact avec la population permet d'éviter une certaine impunité des délinquants, sans pour autant tomber dans la délation à tord et à travers.
Inscrit le 15/06/2011
39 messages publiés
Voilà. Je vois pas en quoi le fait de signaler un délit serait mal.
Inscrit le 05/06/2013
226 messages publiés
"Dénoncer un délit / crime dont a été la victime / témoin n'a rien à voir avec la délation."
tout dépend. c'est compliqué justement.

"La délation implique des motifs personnels"
pas forcément. quand il y a une alerte "enfants enlevés" les gens appellent. pourtant ils ne sont pas impliqués. pour moi, c'est bien de la délation.
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Pour bien connaître les espagnols, je pense pas que la délation y soit plus présente qu'ici... plutôt moins.
C'est pas dans la mentalité des latins.
[message édité par tass_ le 14/06/2013 à 16:11 ]
Inscrit le 13/08/2002
24709 messages publiés
Pour avoir une société agréable à vivre, faut-il que la police se débrouille toute seule pour être informée des crimes et délits, ou que les membres de cette société participe à les dénoncer ? C'est une question très complexe et je ne suis pas sûr qu'il faut exclure toute forme de "délation". Comme toujours, il faut trouver le bon équilibre, les bons garde fous.
Inscrit le 14/06/2013
20 messages publiés
De quels "fous" à garder,de quels "crimes et délits", et de quel "équilibre" parles tu Guillaume ?

Inscrit le 10/08/2010
1526 messages publiés
Bah ils sont pas devins non plus, ils peuvent pas être informé d'un délit auquel ils n'ont pas assisté, si les témoins / victimes se manifestent pas auprès d'eux, et donc ne peuvent pas non plus s'en occuper.


La question de fond n'est même pas de savoir si il faut ou pas dénoncer une infraction, mais plutôt quelle infraction faut il dénoncer.
Inscrit le 05/06/2013
226 messages publiés
exact. c'est pour ça que dans mon 1er com j'ai tempéré "un juste milieu à trouver entre les méthodesde com de la police française et espagnole". ou commence la délation? c'est très vague. un vrai débat en somme c'est vrai.

dénoncer quelqu'un à la police est justifié quand? lorsque son comportement fait du tort à des personnes/à la société elle-même non? et dans quelle mesure? certains pourraient par exemple se dire que vendre du shit constitue un gros dommage envers la société, qui ramollit nos jeunes et les rend "accros à la drogue". d'autres non. ou encore certains pourraient se dire que les fraudeurs de la sncf sont responsables d'une perte considérable d'argent pour la sncf, ce qui dégrade la qualité des transports en commun pour ceux qui payent.

allez-vous les dénoncer? pourquoi? tout ça est très subjectif finalement.
[message édité par benchmark_your_mom le 14/06/2013 à 19:26 ]
Inscrit le 25/11/2008
885 messages publiés
En gros les problèmes que tu exposes en sous-entendu sont le risque de dérives et la présence ou non de gardes-fous. Il est vrai que dans une société devenue folle où l'individualisme l'emporte sur le savoir-vivre en société, on peut en effet s'attendre à voir des faux appels ayant juste vocation à nuire à son voisin, et toute sorte de délires possibles.

Si on enseignait à chacun une certaine morale (chose qu'on ne fait plus vraiment par pure connerie idéologique) et que la justice fait en sorte de punir les dénonciations foireuses, alors on pourrait s'attendre à de bons résultats.

Et puis dans un sens, on a déjà un dispositif en action bien que très limité et avec une visée différente : la pré-plainte, qui apparement ne marche pas si mal.
[message édité par Nethan le 14/06/2013 à 23:28 ]
Inscrit le 14/06/2013
1 messages publiés
C'est vrai ce que tu dis, dans une société devenue folle où l'individualisme l'emporte sur le savoir-vivre en société, bah il ya forcément des dérapages et des comportements dangereux.
On pourrait même voir plus loin, par exemple:
On sait que par le passé, on a pu constaté que le pouvoir d'une autorité ainsi que la corruption, amenait forcément a des dérives, certains ont même été jusquà commettre des délits et des crimes.
Ceci dit, je suis entièrement d'accord sur ce point-çi:
Si on enseignait à chacun une certaine morale, alors comme tus dis, on pourrait s'attendre à de bons résultats.
c'est vrai que la pré plainte, c'est une bonne idée.
Inscrit le 10/10/2010
1898 messages publiés
Certainement pas la Morale (laquelle, la votre ?).

Encore une fois, la justice fait respecter la loi, pas la morale !

La pré-plainte, c'est pour amorcer un dossier, en vu d'enregistrer la plainte. On sait que certains essayeront de "dissuader" les plaintes "carambare" qui ne vont générer que de la paperasse et n'aboutiront pas, et c'est de bonne guerre, car les services de police ne peuvent pas refuser d'enregistrer une plainte d'un justiciable.

Les plaintes qui passeront en justice, seront jugés sur la base de la loi, pas de la morale. Il faut arrêter avec la morale à tout va dans une optique sécuritaire. Cela n'a pas de sens.
[message édité par lot le 15/06/2013 à 01:34 ]
Inscrit le 10/08/2010
1526 messages publiés
Et la loi n'est que l'expression de la morale d'une société donnée (pas forcement celle de tous ces citoyens, mais un courant général)

Si la justice sanctionne les vols, les meurtres, .... c'est parce que moralement, on estime que c'est "mal", et qu'on a fait des lois contre. Y'a aucune lois "universelles" qui s'imposent d'elles mêmes: elles existent (ou pas) uniquement car la morale sociale les posent comme telles.

Des pratiques moralement inacceptables à une époque, avec des lois pour lutter contre, peuvent très bien devenir moralement acceptables et les lois supprimées (ou inversement).


Parmi les "grands" exemples, on peut citer tout ce qui touche aux pratiques sexuelles (homosexualité, polygamie, ... ) ou encore du droit à la vie / disposer de son corps (IVG, euthanasie,...), ou même des droits fondamentaux très variables suivant la morale comme ceux limitant la liberté d'expression
[message édité par Chitzitoune le 16/06/2013 à 20:35 ]
Inscrit le 10/10/2010
1898 messages publiés
Je pense au contraire, que la Morale (?) est une pure connerie idéologique.

En république, nous avons des lois qui sont moins, à géométrie variable.

L'intervention des policiers se fait dans le cadre de la loi. Pas de la morale.

Pour cela, rien n'empêche de définir pour le citoyen Lambda qui n'est pas un expert juridique, un cadre (liste des actions justifiant un signalement prioritaire et dont un dépôt de plainte n'est pas une condition nécessaire à enquête). Pas lui dire, cela est un signalement foireux, la justice vous punira, celle-là n'en est pas une. Les Flics ne sont pas idiots, et font un minimum de tri avant de lancer une action.

Pour ce qui est de la responsabilité "collective", ne confondez pas cours de morale, et cours de civisme. Le civisme désigne le respect du citoyen pour la collectivité dans laquelle il vit et de ses conventions, dont notamment sa loi ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Civisme).

Pour la petite Historie, en 2006, l'Espagne a introduit les cours d'éducation civique pour ses Ados de 12-15 ans, avec possibilité de l'adapter à sa guise pour l'intégrer dans les programmes scolaires.
[message édité par lot le 15/06/2013 à 00:38 ]
Inscrit le 14/06/2013
20 messages publiés
Tu cultives la servitude Lot.
Il est trop tard.
Inscrit le 10/10/2010
1898 messages publiés
- Je ne dirais pas ça. Je réponds à de fausse bonnes idées. Même celle ci-dessus ou je parle de "liste", car on se retrouve juste entre la peste et le choléra, tant qu'à faire, le choléra, mais ce ne devrait être ni l'une ni l'autre. Je n'ai pas la solution ultime, ça se discute.

- Le civisme (je ne parle pas de l'obéissance à l'état), c'est une prise de conscience personnelle de vivre dans une collectivité. Par exemple, payer ses impôts. Cela englobe des connaissances comme la Sécurité sociale, la représentation de l'état et des collectivités territoriale, le syndicalisme, le pouvoir de la république, le respect de sois, la déclaration des droits de l'homme ... etc. Ce n'est pas le catéchisme ni la conscription avec voeux d'obéissance.

Le commentaire (espagnole je suppose) indiquait que twitter servait aussi à se moquer des travers de leurs police (xéno...), d'émettre des critiques. Si le nombre de follower est présenté comme un indicateur de popularité, on comprend que cela ne veut pas dire qu'on aime forcément (cf titre de l'article).

- Par contre, ce n'est pas en comptant sur du signalement, twitter, la police, en déléguant de plus en plus ses responsabilités, attendre son salut d'un GVT que notre sécurité sera garantie. C'est simple, elle ne le sera jamais. A un moment, ce sont les causes et non les effets qu'il faudra traiter. Manquerait plus qu'on organise des milices de quartier comme aux USA, ou qu'on tombe dans la délation étatique, ou faire des procès à tout va.

Les lois et la police sont censés êtres des gardes fous, pas des jouets dont nous devons obligatoirement nous servir, juste parce qu'ils sont là, et pour un Oui ou pour un Non. Qd avons-nous abandonné ? face à un gars ivre qui veut prendre sa voiture, d'intervenir qd quelqu'un se fait agresser, de parler à son voisin qui jette ses poubelles dehors, ou à un gamin de 13 ans qui fait semblant d'aller à l'école et finalement, squatte un banc jusqu'à 16h00 en se roulant un joint).

Plutôt que des cours de morale, c'est du courage qu'il faudrait. Dire Non à l'individualisme forcé à titre individuel, ce n'est pas priver autrui de ses libertés, c'est exercer les siennes, jusqu'à arriver à un consensus (au moins autour de sois) Nous sommes bien loin de la servitude (privation de liberté, obéissance) mon bon monsieur.

Il n'est jamais trop tard.
Inscrit le 03/10/2011
6606 messages publiés
Ben oui, mais je préfère la Morale à la Loi.
Parce que la loi est sensé protéger la population contre des minorités et que ça fait un paquet de temps qu'elle protège des minorités contre la population.
Prends la nouvelle loi sur la transparence des élus, c'est transparent mais c'est à toi de te bouger le cul pour aller en préfecture récupérer le patrimoine et avec interdiction de le publier. Finalement, c'est comme avant, personne ne sera au courant du patrimoine des élus. Elle sert à quoi cette loi ?
Et pour les lois qui ne seraient pas à géométries variables, tu me fais bien rire, les articles de loi changent régulièrement, et de nouvelles lois peuvent avoir un effet de bord sur d'anciennes lois voire à les vider de toute substance. Sans compter que à chaque changement de majorité, je retire ça et j'ajoute ça.

Maintenant, je conviens que beaucoup de personnes n'ont aucune morale, je viens de lire un truc sur le patron d'Amazon, et on se demande pourquoi il ne croupit pas dans les cachots de la Bastille ... Ah ben oui, il est protégé par la Loi qui l'autorise à être un escroc.
Inscrit le 14/09/2007
20 messages publiés
La morale est généralement la meilleure manière d'arriver au pire des mondes. Tous les extrêmes justifient leurs actions par la morale, en qualifiant les autres de n'en avoir aucune, de morale.

Car pour schématiser, ce que je (c'est-à-dire chaque être humain) fait/pense est moral, ce qui me dérange chez les autres est amoral. Cela va de paire avec la "normalité"

La loi, avec tous les défauts qu'elle peut avoir, permet d'avoir un cadre clair, qui ne varie pas avec le temps, la personne, le juge, ... Attention, je sais qu'une une loi peut être créée/modifiée/abrogée (et heureusement), mais à un instant t, un fait dépend d'une loi, tout le monde est (censé être) au courant, et elle concerne tout le monde.

Et ce qui me fait le plus bondir, c'est ta phrase : "beaucoup de personnes n'ont aucune morale". Qu'est-ce que cela signifie ? Qu'est-ce que c'est pour toi, n'avoir aucune morale ? C'est avec cette phrase que beaucoup de régimes dictatoriaux sont apparus et ont justifié leurs exactions. Je suis persuadé que beaucoup de choses qui sont normale pour moi, semblent anormale pour d'autres. Et réciproquement. Personne n'est parfaitement moral, même selon ses propres critères. Et c'est bien souvent en bravant la morale d'une époque, que les humains ont progressé. Un exemple simple : écouter du rock'n roll a pendant longtemps, été qualifié d'amoral, amenant à la dépravation, et à l'anormalité. Il en fut de même pour les jeux de rôles, la science fiction, les jeux vidéos ... (il n'y a quoi voir nombres de sites qui continuent encore à le dire). Et là, il ne s'agit que d'exemples simples. D'autres idées beaucoup plus importantes (dans le sens où elles touchent beaucoup plus de personnes) ont émergées de l’immoralité : le divorce par exemple, qui était encore amoral il y a quelques décennies alors qu'il est légal depuis plus de 200 ans en France
Inscrit le 03/10/2011
6606 messages publiés
Faux, tu es jugé par rapport à la loi au moment de ton procès et non au moment de tes actes (ce qui est débile, je le conçois).
J'ai l'impression que tu me parles de morale socio-culturel, je te parle de morale humaine, comme disait l'autre : "Ne fait pas à ton prochain ce que tu n'aimerais pas qu'il te fasse". Simple et ça résume tout.
Inscrit le 14/06/2013
1 messages publiés
les "gardes fous" sont des gens ayant un "bon sens", une "éthique" et sont "primordiales" dans une "société agréable à vivre", ce sont eux qui permettent justement un bon "équilibre" et "empêchent les dérives", "empêchent les crimes et les délits" de certains "fous" qui justement n'ont pas cette "ethique" et ce "bon sens" inné à l'esprit humain.
"Ces gardes fous doivent être protégés" contre ces "fous".
[message édité par pommedapi le 14/06/2013 à 17:42 ]
Inscrit le 10/10/2010
1898 messages publiés
Vous savez ce que dit Descartes à propos du bon sens. Vos Guillemets sont à propos.

Pas besoin d'être fou pour commettre un délit.

Certain ne savent même pas qu'ils commettent un délit. Certain sont flagrants, d'autres non.
[message édité par lot le 15/06/2013 à 00:49 ]
Inscrit le 03/10/2011
6606 messages publiés
Seul le compte du FBI fait mieux avec plus de 620 000 abonnés, ce qui est toutefois difficilement comparable tant la police américaine a acquis une notoriété internationale.
Il y a surtout plus d'américains que d'espagnols, ça aide.
Inscrit le 14/06/2013
1 messages publiés
ne vous laissez tromper par les followers la plus part des mentions sont pour se moquer des tweets ridicules, machistes et parfois xenophobes que notres "amis" flicks postent sur son twitter, on ne comprend pas encore que quelqu'un si nul qui ecrit des tweets si cons aie un salaire public!!

Twitter en Espagne c'est surtout ironique...
Inscrit le 10/10/2010
1898 messages publiés
D'un autre coté, c'est bien l'Espagne. Vous pouvez moquer votre police avec la bénédiction de cette dernière (Sur Twitter). En France, les followers sont des policiers ou familles de policier (en fait, je n'en sais rien, mais les policiers ne sont pas "populaires", trop d'affaires de corruption, violes même, agressions verbales ou physique gratuites, impunités, racismes, affaires politiques-Guéant- qui occultent l'image et le Travail fait part les fonctionnaires qui bossent sérieusement).
[message édité par lot le 15/06/2013 à 01:16 ]
Inscrit le 03/10/2011
6606 messages publiés
le Travail fait part les fonctionnaires qui bossent sérieusement

Il y en a ?
Inscrit le 10/10/2010
1898 messages publiés
Tellement sérieusement que certaines équipes doublent leurs quotas de PV du mois. Celui qui arrive à battre le Radar de Bercy a une retraite anticipée. Sinon, ceux qui travaillent bien ne font pas parler d'eux, c'est à cela qu'on reconnait les autres (ceux qui bossent mal).

Non mais, j'ai saisi le message . j'ai vu de tout chez eux donc difficile pour moi de trop les défendre totalement, mais de là à généraliser. Comme disait Coluche, les forces du désordre !. C'est marrant, plus il y en a, plus les gens ont peur, alors que cela devrait être l'inverse. C'était il y a 20 ans déjà.

En UK, c'est une autre mentalité, plus respectueuse et proche du citoyen. C'est pas demain la veille que nos policiers feront ça ! http://fr.euronews.c...-fait-un-tabac/

En Espagne, En suisse, en Allemagne, la mentalité est différente aussi. Chacun sa croix!
[message édité par lot le 16/06/2013 à 07:18 ]
Inscrit le 10/08/2010
1526 messages publiés
En faite, en France, c'est pas tellement le gars sur le terrain sur le soucis, c'est surtout la hiérarchie / direction (y compris au niveau politique) qui sanctionne le moindre "rapprochement" avec le citoyens, et à plutôt tendance à renforcer les barrières entre eux et les citoyens qu'autre chose.

C'est une vision qu'on retrouve d'une manière générale dans énormément de services publics en France, qui ont complétement perdu de vue le fait que justement, c'est un service pour le public
Inscrit le 08/11/2012
234 messages publiés
Est-ce qu'on attend d'un fonctionnaire des forces de l'ordre qu'il nous fasse rire, qu'il soit notre pote, ou qu'il fasse simplement son taff ? En occurrence cet article suggère qu'une meilleure relation citoyens/police améliorerait la lutte contre la criminalité/délinquance, ça reste à prouver.

Aussi, ce qui s'applique à un peuple/pays n'est pas forcément transposable à un autre. De mon point de vue, une grande partie des Français ont un antagonisme avec l'autorité (histoire, gènes gaulois ou que sais-je). Si la police française adoptait le même comportement que nos voisins espagnols, ce n'est pas dit que la population en fasse autant.
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
- Voir les chiffres de la délinquance après l'arrêt de la police de proximité... C'est édifiant.

- Les espagnols plus respectueux de l'autorité que nous ? LOL : ce sont des latins ET ils se souviennent encore de ce que ça fait trop d'autorité... cf Franco.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Juin 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
1 2 3 4 5 6 7