L'usage du net pour effectuer des démarches administratives progresse. Près d'un Européen sur deux a adopté l'e-administration. Mais si l'accès au service public offre plusieurs avantages, les usagers ne sont toutefois pas pleinement satisfaits.

L'administration électronique est une réalité pour près d'un internaute européen sur deux. C'est ce qu'il ressort d'une étude conduite l'an dernier dans 32 pays sur l'évaluation comparative des services d'administration en ligne. Aujourd'hui, 46 % des citoyens de l'Union européenne utilisent le net pour effectuer des démarches administratives. La Commission souhaite porter ce pourcentage à 50 % d'ici 2015.

L'accès aux services publics via Internet offre divers avantages. Il permet en particulier de gagner du temps selon 80 % des sondés, en évitant par exemple de se rendre à un centre administratif ou en facilitant l'exécution de certaines actions sur des plages horaires particulières (en soirée, le week-end…). Cette souplesse est d'ailleurs appréciée par 76 % des sondés.

Selon les conclusions de l'enquête, le service qui est le plus utilisé est la déclaration et le paiement de l'impôt sur le revenu (73 % des usagers remplissent leur déclaration et paient en ligne). Viennent ensuite le changement d'adresse (57 % des utilisateurs) et les démarches scolaires (56 %), comme l'inscription dans l'enseignement supérieur et la demande d'une bourse d'étude.

Si l'administration électronique tend à se développer, tout n'est pas encore satisfaisant. Sur une échelle de 0 à 10, sa note de satisfaction n'atteint que 6,5 alors que le commerce en ligne est noté 7,6 et les services bancaires atteignent 8,5. Cette relative mauvaise note est à rapprocher de l’insatisfaction partielle des usagers : 46 % des sondés considèrent que leurs demandes ont été partiellement comblées.

Utilisez-vous Internet pour des démarches administratives en ligne ? Si oui, lesquelles ? Avez-vous rencontré des difficultés particulières ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés