Google se lance dans le streaming musical. Le géant du web complète son offre en permettant désormais à ses usagers d'écouter de la musique en provenance des catalogues de plusieurs labels. L'offre, facturée 9,99 dollars par mois, concurrence les formules actuelles proposées par Deezer, Spotify et de nombreux autres services de streaming.

Mise à jour – le service de streaming Google, Play Music All Access, est disponible en France depuis ce jeudi. L'abonnement standard coûte 9,99 euros par mois. Cependant, Google lance une offre spéciale jusqu'au 15 septembre pour convaincre les indécis. Ceux s'abonnant avant cette date ne paieront que 7,99 euros par mois.

Sujet du 16 mai – Comme prévu, aucune grosse surprise n'a eu lieu pendant la conférence Google I/O. La firme de Mountain View s'est contentée de communiquer sur Android, de présenter le réaménagement de certains services et de dérouler un certain nombre de modifications pour les développeurs. Une annonce s'est néanmoins démarquée au cours de la journée : c'est le lancement du service musical de Google.

Le géant américain va investir le marché du streaming. En soi, la nouvelle n'est pas particulièrement étonnante puisque les intentions du groupe étaient connues depuis longtemps. La société avait même fait un premier pas en 2011 en lançant Google Music. Ce service permet à l'usager d'écouter ses propres titres, une fois ces derniers mis en ligne sur son compte personnel. La plateforme est ouverte aux Français.

Avec Play Music All Access, Google fait un pas supplémentaire. Il ne s'agit plus seulement de permettre à l'internaute d'écouter les titres qu'il a achetés légalement puis envoyés sur son espace de stockage. Il s'agit de lui permettre d'accéder à un catalogue plus vaste, en fonction des partenariats tissés entre la firme de Mountain View et les labels de musique. Et si Google Music est gratuit, Play Music All Access ne l'est pas.

L'abonnement à ce nouveau service coûte 9,99 dollars par mois. Pour l'instant, seuls les usagers américains peuvent souscrire l'offre. Si un déploiement international de Play Music All Access est bien prévu, aucune date n'a encore été communiquée par Google. Il dépendra avant tout de l'état des discussions avec les maisons de disques, notamment Universal, Sony et Warner Music.

La puissance de frappe de Google devrait lui permettre de s'imposer rapidement dans le marché du streaming, malgré la présence d'une multitude d'acteurs (Spotify, Grooveshark, Rdio, Rhapsody, Xbox Music, MOG…). En plus de l'écoute en ligne, Play Music All Access peut recommander de la musique (artistes ou titres) selon les goûts de l'usager et permet de créer des radios personnalisées.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés