La communication autour de la Wii U n'est pas au niveau. C'est le constat de Nintendo, suite à la présentation de son exercice fiscal. L'entreprise japonaise compte redresser le tir pour mieux vendre sa nouvelle console  de salon. Le groupe compte aussi mettre l'accent sur les jeux afin de proposer un catalogue plus fourni.

Nintendo traverse une mauvaise passe. Sa dernière console de salon, la Wii U, ne se vend pas. Elle fait même moins bien que la Wii, même si celle-ci a bénéficié de huit mois d'avance sur la période observée. Côté portable, la 3DS est aussi à la peine. Certes, 31 millions d'exemplaires ont été vendus, mais la console est disponible depuis février 2011.

Les contre-performances du groupe plombent évidemment son résultat d'exploitation, qui atteint un déficit de 36,4 milliards de yens (environ 284 millions d'euros). L'entreprise sauve toutefois les meubles, grâce à la faiblesse relative du yen par rapport à l'euro ou au dollar. Les bénéfices enregistrés par la société sur le dernier exercice fiscal sont donc trompeurs.

Nintendo est parfaitement conscient du problème. Fait inhabituel, l'entreprise a même reconnu publiquement un problème au niveau de la communication. Selon Satoru Iwata, cité par CVG, le public n'a pas bien compris ce qu'est la Wii U. Et ce n'est pas vraiment de sa faute : c'était à Nintendo de se montrer plus clair sur son nouveau produit, en particulier sur sa manette hybride.

Dressant un panorama de la situation, Nintendo a constaté que certains clients ont pensé que la Wii U n'était qu'une Wii dotée d'une tablette, tandis que d'autres ont pensé que le contrôleur n'était qu'un nouveau périphérique à brancher sur la Wii. "Nous nous sentons profondément responsables de ne pas avoir cherché à bien faire comprendre la nature du produit aux consommateurs", a commenté Satoru Iwata.

L'image brouillée de la Wii U n'est pas le seul souci de la console. Celle-ci n'a pas bénéficié d'un catalogue de jeux aussi développé que la Wii. L'absence de jeux captivants et capables d'entraîner à eux seuls l'achat de la console a manqué (comme Wii Sports sur Wii), accentuant l'impression de pauvreté de l'offre vidéoludique. Outre la communication, c'est sur ce point précis que Nintendo va devoir mettre un coup d'accélérateur.

L'E3 2013, qui aura lieu en juin, sera naturellement un rendez-vous à ne pas manquer. Si Nintendo ne compte pas faire une grosse conférence au cours du salon, dans la mesure où sa console a été présentée il y a deux ans et qu'elle est désormais dans le commerce, l'entreprise fera néanmoins quelques annonces ciblées au niveau des jeux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés