Publié par Guillaume Champeau, le Mercredi 08 Mars 2006

âµTorrent s'associe au Français PeerFactor

Historiquement lié mais juridiquement distinct de l'association de lutte contre le piratage RetSpan, PeerFactor s'est octroyé les service du développeur du logiciel µTorrent pour développer ses activités.

µTorrent (prononcez "micro-torrent") s'est imposé dès sa sortie comme l'un des meilleurs clients pour le protocole BitTorrent. Extrêmement léger, il est optimisé au maximum pour consommer le moins de ressources mémoire et processeur possible.

La semaine dernière, PeerFactor a annoncé signer un accord avec le suédois Ludvig Strigeus, développeur de uTorrent, pour une durée de six mois. "Le but est le développement de nouvelles applications de distribution de contenu sur le web", précise la société. PeerFactor avait déjà sorti un client P2P qui permettait de partager légalement des œuvres sur le réseau eDonkey, et de gagner des cadeaux en échange. La médiocrité du logiciel, couplé à un attrait marketing limité, a quelque peu voilé l'initiative.

On ne surprendra pas, donc, de voir PeerFactor se tourner vers BitTorrent et de prendre finalement la mesure de ses ambitions en s'associant à l'un des meilleurs experts de BitTorrent en Europe. Contactée par Ratiatum, la société ne souhaite pas faire de commentaire sur cet accord qualifié d'expérimental. "Les détails de l'accord sont confidentiels et nous avons uniquement ajouté une brève sur notre site pour informer nos membres, précise toutefois Richard Rodrigues, directeur de PeerFactor. "Je tiens néanmoins à vous préciser qu'il n'y a aucun lien commercial ou juridique entre l'activité de la société PeerFactor et l'association RetSpan", ajoute-t-il. La filiation historique est toutefois avérée, comme en témoigne d'ailleurs la ressemblance des logos. "Nous distribuons avec PeerFactor uniquement des contenus utiles (bande annonce, shareware,...) et jamais des fakes. Et l'ensemble de nos développements visent à utiliser le P2P de façon légale avec des services innovants".

Ludvig Strigeus, qui s'est entretenu avec notre confrère Michael Ingram sur Slyck, indique qu'il ignorait l'attachement historique de PeerFactor à une organisation de lutte contre le piratage. Strigeus n'y voit cependant aucun problème, son activité n'étant pas au service des pirates. De plus, le logiciel créé pour PeerFactor "n'affecte pas µTorrent, c'est juste un projet secondaire", précise le suédois. Ca ne sera pas une occasion de glisser quelconque espion dans le client µTorrent, comme certains l'imaginent sûrement déjà. "Si les gens aiment être paranos, je ne les arrêterai pas", se défend le développeur suédois. "L'accord dit que le logiciel sera utilisé pour distribué du contenu légal sur Internet. Tel que je l'entends, tout dans notre accord indique qu'il sera utilisé pour télécharger du contenu légal".
Publié par Guillaume Champeau, le 8 Mars 2006 à 09h58
 
0
Commentaires à propos de «âµTorrent s'associe au Français PeerFactor»
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Mars 2006
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9