Un sondage livré par Ratiatum auprès de ses visiteurs et utilisateurs d'eMule montre que la saisie des serveurs de Razorback n'a rien changé à l'utilisation du logiciel de P2P pour une majorité des utilisateurs.

L’association américaine de l’industrie cinématographique, la MPAA, a fait saisir les serveurs de Razorback le 21 février dernier, avec sans doute l’espoir que l’arrêt du plus grand serveur eDonkey/eMule du monde freine l’utilisation du réseau P2P. Mais la MPAA est arrivée bien trop tard. Le réseau a été renforcé de longue date par l’utilisation du protocole décentralisé Kademlia, simplement baptisé « Kad » sur eMule (le logiciel est utilisé à plus de 95 % sur le réseau eDonkey).

Kad permet de partager l’index des fichiers entre tous les utilisateurs du réseau, de sorte qu’un serveur tel que Razorback devient totalement inutile. Razorback ne servait plus qu’à obtenir des statistiques sur l’utilisation du réseau et à diffuser des fichiers libres de droits ou dont la diffusion était autorisée par leurs auteurs.

D’après les premiers résultats d’un sondage réalisé auprès des utilisateurs d’eMule sur Ratiatum, 87 % des utilisateurs avaient déjà activé le réseau Kad avant la fermeture de Razorback. 67 % n’ont pas remarqué de baisse de performance après la saisie des serveurs en Belgique, et 9 % ont même rapporté de meilleures performances d’eMule. Près d’un quart des utilisateurs se plaignent néanmoins de performances amoindries.

Profitons de ces lignes pour noter que la fermeture de Razorback a donné lieu à un formidable élan de solidarité des internautes en faveur des projets légaux que soutenait le serveur eDonkey. Cliquez-ici pour consulter la liste des projets (dont la chaîne téléchargements de Ratiatum, que vous pouvez spécifiquement aidé avec ceci) et savoir comment participer à cette solidarité. Merci à tous les participants !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés