Google déplace ses directeurs. Andy Rubin ne s'occupera plus du développement d'Android. Il aura en charge d'autres projets au sein de la firme, qui n'ont pour l'heure pas été précisés. Il va être remplacé par Sundar Pichai, qui garde ses attributions actuelles (Apps et Chrome). Cette transition est-elle le signe d'un rapprochement futur entre Android et Chrome ?

Les services et les produits Google ne sont pas les seuls à faire l'objet d'une réorganisation voulue par Larry Page. Le PDG de l'entreprise procède également à un jeu des chaises musicales à la tête de certains départements stratégiques. En marge de cette annonce, Larry Page a livré quelques statistiques pour rappeler à tous le succès incroyable rencontré par Android.

Ainsi, la firme de Mountain View a annoncé ce mercredi le départ d'Andy Rubin. L'ancien directeur d'Android est désormais appelé à d'autres responsabilités au sein de la société. Larry Page n'a pas précisé le nouveau projet sur lequel le vice-président en charge de l'ingénierie va travailler. Considéré comme le père d'Android, cet ancien employé d'Apple sera remplacé par Sundar Pichai.

En charge du département produits chez Google, Sundar Pichai avait la responsabilité du développement de Chrome et Apps. Ses nouvelles attributions ne modifient en rien son champ d'action actuel : il aura toujours la main sur la conception du système d'exploitation mobile et du service de messagerie collaborative. Reste une question : cette transition augure-t-elle un rapprochement entre Android et Chrome ?

Aujourd'hui, plus de 100 terminaux différents accueillent le système d'exploitation mobile. Plus de 750 millions d'appareils équipés d'Android ont été activés depuis le début, tandis que Google Play a dépassé le cap des 25 milliards d'applications téléchargées. Google a en outre tissé des partenariats avec plus de 60 fabricants de téléphones.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés