Élaborée secrètement dans les bureaux d'Apple, la montre iWatch est l'objet d'un nombre incalculable de rumeurs et de fantasmes. Décrit dans des brevets, le dispositif pourrait être mis en vente dès cette année.

Après avoir conquis l'univers des baladeurs avec l'iPod, pris d'assaut le monde des smartphones avec l'iPhone et dominé le secteur des tablettes multimédias avec l'iPad, Apple ne compte évidemment pas en rester là. La firme de Cupertino songe désormais à s'emparer d'un marché jusqu'à présent laissé en friche mais qui présente des possibilités de croissance très fortes : les montres high-tech.

Depuis plusieurs mois, Apple planche sur un projet baptisé iWatch. Si les informations à son sujet manquent, celles à disposition laissent entendre que ce programme aurait atteint un stade de développement très avancé. Une centaine d'employés du groupe serait actuellement impliquée dans la conception de l'iWatch. En parallèle, Apple a obtenu un brevet relatif à une montre high-tech le 21 février dernier.

Faut-il en conclure que la commercialisation de l'iWatch est imminente ? Fidèle à ses habitudes, Apple n'a évidemment pas souhaité commenter ces rumeurs. Mais selon une source de Bloomberg, un calendrier a d'ores et déjà été arrêté. Apple aurait l'intention de mettre en vente son gadget avant la fin de l'année. Plus de 79 brevets contenant le mot-clé "poignet" ont en outre été déposés, note le site américain.

Le lancement d'une montre high-tech pourrait donner le coup de fouet nécessaire à Apple, qui est aujourd'hui violemment concurrencé par les autres géants de l'électronique grand public, en lui ouvrant de nouvelles perspectives de développement économique.

En outre, l'iWatch pourrait redonner au groupe américain une aura d'entreprise capable de prendre des risques et d'innover autrement qu'en relevant année après année la puissance de ses iPhone et iPad, ou en modifiant leur diagonale d'écran.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés