Publié par Julien L., le Mercredi 20 Février 2013

Spotify espère convaincre les majors d'être moins gourmandes

Pour exploiter le catalogue des labels de musique, Spotify doit reverser à ces dernières une partie très importante de ses gains. Bien que fréquentée par des millions d'internautes, la plateforme peine à être rentable. Celle-ci a donc décidé de négocier une baisse des montants exigés par les maisons de disques.

Spotify, Deezer, GrooveShark ou encore Rdio... les services d'écoute de musique en ligne sont indéniablement très populaires. De nombreux internautes se sont laissés séduire par ces plateformes, qui laissent souvent le choix entre un accès gratuit mais dont l'écoute est entrecoupée de publicités sonores et un accès payant donnant droit à des fonctionnalités supplémentaires.

Mais si ces services délivrent de la musique à des millions d'auditeurs, leur modèle économique demeure très fragile. C'est le cas de Spotify, qui peine encore à être rentable alors que son offre est disponible depuis 2008. Résultat, l'entreprise suédoise aurait ouvert des discussions avec les principales maisons de disques. Le but ? Les persuader d'exiger moins d'argent pour l'exploitation de leur catalogue.

C'est The Verge qui signale l'existence de ces négociations. Spotify serait entré en contact avec les trois principales majors du marché, à savoir Universal, Sony et Warner pour évoquer une ristourne sur le droit d'exploitation. Aujourd'hui, les labels récupèrent 70 % du chiffre d'affaires généré par Spotify en échange de leur feu vert pour diffuser leurs œuvres.

Mais le service de streaming estime que c'est dans leur intérêt d'accepter une baisse du droit d'exploitation, car l'industrie du disque n'apprécierait pas du tout un scénario dans lequel Spotify échoue. Un échec de cette nature pourrait non seulement porter un mauvais coup à la diversité de l'offre légale, mais également pousser de nombreux internautes à retourner dans le circuit du téléchargement illégal.

Selon Spotify, son service est fréquenté par 20 millions d'internautes dont 5 millions paient un abonnement mensuel pour éviter la publicité. Pour éviter que les majors ne rognent leurs marges, il faudrait que Spotify attire beaucoup plus de membres. Mais encore faut-il avoir de quoi les appâter. L'entreprise serait en train d'évaluer la faisabilité d'un offre gratuite sur mobile, mais financée par la publicité.

Comme la formule gratuite accessible depuis un ordinateur, l'internaute pourrait accéder aux musiques de Spotify. Mais c'est un pari risqué pour la firme suédoise, car rien n'indique que les internautes voudront migrer vers un abonnement par la suite. Or, les sommes dégagées par la publicité suffiront à satisfaire à la fois les majors et à couvrir les dépenses d'infrastructure.

Publié par Julien L., le 20 Février 2013 à 15h54
 
10
Commentaires à propos de «Spotify espère convaincre les majors d'être moins gourmandes»
Inscrit le 11/03/2009
1647 messages publiés
Bonne chance à eux...
Inscrit le 23/09/2006
3220 messages publiés
70% pour un boulot qu'ils ne font pas et pour lequel ils ne payent aucune infrastructure (serveurs, bande passabten stockage, administration, etc)

rentable donc

moi j'appelle ca du racket

combien reversé aux artistes sur ces 70% de taille/dime/gabelle/impot sur la connerie (ne rayer aucune mention)
Inscrit le 06/11/2005
581 messages publiés
Je vais me faire l'avocat du diable cette fois mais la musique est à Spotify ce que les biens matériels sont à Amazon, c'est simplement leur raison d'exister. Les marques commercialisées sur Amazon ne participent pas aux dépenses logistiques du site.
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Immatériel != matériel.
Faut arrêter avec les comparaisons foireuses.
Inscrit le 23/11/2011
174 messages publiés
Le pire dans tous ça, c'est que je me rappel d'avoir lu un article qui expliquait que l'artiste ne touche pas un rond dans cette histoire (eux ils sont payés aux disques vendu).
Inscrit le 06/04/2011
3809 messages publiés
Autant demander à un gamin de ne pas manger une pâtisserie
Inscrit le 09/01/2013
48 messages publiés
Et les interprètes dans l'histoire ?
Pas de groupes, pas d'artistes = pas de musique...Toujours les baisés de l'histoire
Inscrit le 24/10/2012
775 messages publiés
Autant demander poliment à Bachar Al Assad d'arrêter de terroriser son peuple.
Inscrit le 10/10/2012
5 messages publiés
S'ils ne veulent pas partager qu'ils la vendent eux même la musique sur Internet...
Ah pardon c'est vrai ils ne savent pas faire ! !
Inscrit le 29/03/2013
1 messages publiés
Vous prenez le problème à l'envers. Visiblement tout le monde est tombé tout droit dans le panneau du marketing de Spotify!

Ils disent reverser 70% de leurs recettes aux ayants droits, évidemment dit comme cela c'est impressionnant.
Sauf que ce que cela montre, c'est d'abord que leur modèle économique (fausse "gratuité" financée par de la pub) est foireux et intenable.

Ensuite, si l'on se penche sur les montants versés par écoute d'un morceau, on se rend compte que, sauf dans le cas de l'abonnement "cher", ils sont totalement ridicules (des dizaines de milliers d'écoutes rapportent à peine quelques euros).
Mais le pire dans cette histoire, c'est que Spotify et les autres ont décidés dès le début de rémunérer différemment les ayants droits selon le type d'abonné qui écoute! Autrement dit, une écoute sur un abonnement "gratuit" est rémunérée 40 fois moins que si elle est effectuée sur un abonnement "premium" !!!

Quelle merveille! Je vais faire pareil avec mon opérateur mobile tiens:

"Allô, Bouyrangefer? Oui, bonjour, alors voilà, je me suis dit, pour mon abonnement téléphonique professionnel, je vais vous payer en fonction du chiffre d’affaire que j’arrive à générer avec mon téléphone. Comme ça, les mois où je n’ai pas beaucoup de travail, eh bien, ça ne me coûtera pas cher de téléphoner (même beaucoup), et les mois fastes, promis, je vous donnerai plus! Et puis aussi, je vous paierai moins cher la minute si j'appelle des amis que si ce sont des clients, d'accord? Allô? Allô? Ben, pourquoi vous rigolez ?"

Plus d'infos dans l'article que j'ai écrit à ce sujet:
http://www.maikol.fr...ont-ils-evolue/
[message édité par maikol le 29/03/2013 à 08:56 ]
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Février 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10