Fabrice Halimi a trouvé le moyen de rendre le spam légal grâce à (ou à cause de) son nouveau logiciel : Optinmailing.

Qui n’a pas entendu parler des déboires de Francis Halimi le célèbre spammeur ou encore « cyberprospecteur » comme il se fait appeler ? Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Fabrice Halimi, cet informaticien de formation, est à la tête d’une petite société de logiciels payants. Ce qui est étonnant c’est que la majeure partie voir quasiment la totalité de son chiffre d’affaire est réalisé par l’e-mailing B2B, appelé dans le jargon « prospection commerciale par courrier électronique non sollicité », et plus connu sous le nom de spam.

La Cnil (Commission informatique et libertés) ira même jusqu’à transmettre une plainte au parquet jugeant les pratiques de ladite société « illégales, illicites et déloyales« . En effet la société de Fabrice Halimi est accusée d’avoir constitué des fichiers en totale opposition avec l’article 25 de la loi Informatique et libertés, qui dispose que « la collecte de données opérée par tout moyen frauduleux, déloyal ou illicite est interdite« . Cette expérience en aurait découragé plus d’un et bien M. Halimi, lui, continue de camper fermement sur ses positions et revient par la même occasion sur le devant de la scène. Car attention, ce monsieur a trouvé le moyen de rendre « légal » son logiciel…

C’est en tout cas ce qu’il prétend sur son site officiel. « 100 % en conformité avec les exigences légales ». « Optinmailing n’est pas un aspirateur d’e-mail« , prévient-il. « Il ne procède à aucune collecte ou traitement de données nominatives.
Optin Mailing positionne devant les noms de domaines des intitulés génériques : contact, info…
« . Et voilà comment l’on se retrouve spammé sans jamais avoir divulgué son adresse e-mail…

Un seul conseil : munissez-vous d’un bon logiciel anti-spams.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés