Fondateur de Listen.com qu'il a depuis revendu à Real Networks, Sean Ryan réagi sur son blog aux rumeurs d'ouverture d'un Google Tunes, la boutique de musique en ligne de Google...

Pourquoi Google irait-il s’embêter (pour rester poli) avec une boutique de musique en ligne ? Sean Ryan, qui est sans doute l’un des mieux placés pour en parler, n’y croit pas une seconde…

« Nous parlons d’un marché avec 15 % de marge brute, aucune possibilité de différencier le contenu, la nécessité de travailler étroitement avec le hardware pour avoir du succès (en écartant de cette équation la part de marché écrasante de l’iPod), et une capacité limitée à monétiser la publicité autour du contenu – essayez de lire un contrat de téléchargement numérique et vous comprendrez ce que je veux dire. En plus ils devraient soit travailler avec un aggrégateur de musique comme Musicnet ou Loudeye (ce qui réduirait les marges à un niveau proche de zéro), ou aller au travers de toutes les difficultés de signer des accords avec les labels, d’encoder le contenu, d’ajouter les métadonnées, etc. De toutes les possibilités qu’ils ont d’étendre leur business, pourquoi Google choisirait celle-ci plutôt que de se concentrer à réaliser une bien meilleure expérience de recherche de médias numériques et musicaux, et monétiser cela au taux élevé qu’ils pratiquent sur d’autres catégories similaires ?« .

« Je serais surpris si le téléchargement de musique était dans leur 25 premières priorités pour 2006« , achève-t-il.

Dans les commentaires du blog, un dénommé Even Krats ajoute que « mes connaissances chez Google indiquent très clairement que ce n’est pas quelque chose à laquelle ils pensent sérieusement pour le moment« . « Il n’y a pas d’argent à gagner [avec la musique], donc nous allons attendre« , lui auraient indiqué ces relations de Google…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés