Six mois après leur présentation, les lunettes Google Glass à réalité augmentée se dévoilent un peu plus. Le responsable du projet a accordé un entretien à IEEE Spectrum. L'occasion pour lui de faire le point sur l'avancement du projet, sur les intentions de Google et le défi que représente un tel programme.

L'an dernier, Google a dévoilé des lunettes à réalité augmentée. Aboutissement d'un long processus de recherche et de développement démarré il y a plusieurs mois, ce projet a suscité la surprise et nourri de nombreux fantasmes. Mais depuis leur présentation à la conférence I/O, un certain silence s'est installé et les lunettes Google Glass sont retombées dans l'oubli.

En vérité, le géant de Mountain View continue de travailler sur ses lunettes à réalité augmentée. Professeur de génie électrique à l'université de Washington, Babak Parviz supervise désormais le projet des lunettes Google Glass. Dans un entretien accordé à IEEE Spectrum, Babak Parviz a fait le point sur l'état d'avancement du programme et précisé le calendrier prévisionnel de livraison des premières paires.

En préambule de son interview, Babak Parviz a tempéré l'enthousiasme autour des lunettes Google Glass. Si ses fonctions de réalité augmentée sont évidentes, l'ingénieur considère qu'il ne s'agit pas du but immédiat de l'entreprise. C'est plutôt une première étape, ou plus exactement une étape supplémentaire vers la réalité augmentée telle qu'on peut l'appréhender dans la littérature SF.

Il n'en demeure pas moins que les lunettes Google Glass offrent déjà une expérience de réalité augmentée, grâce à la projection d'informations sur les verres, en se basant sur l'environnement immédiat. Et cette expérience dépendra également des applications qui verront le jour sur cette plateforme un peu particulière. À ce sujet, Babak Parviz estime que les premières paires seront livrées aux développeurs cette année.

À l'heure actuelle, Google cherche à développer les fonctionnalités des lunettes Google Glass. En particulier, l'entreprise souhaite qu'elles puissent réceptionner un appel téléphonique ou d'appeler un contact. La société compte également améliorer les commandes vocales et les instructions basées sur les mouvements de la tête et des yeux pour rendre que l'utilisation des lunettes soit intuitive.

À côté des fonctionnalités envisagées pour les lunettes Google Glass, Babak Parviz reconnaît que l'autonomie du dispositif est l'un des gros défis à relever. Dans la mesure où le dispositif doit être petit, léger et confortable, il est impossible de greffer une batterie trop encombrante. Google souhaite parvenir à une durée de vie d'une journée, ce qui est le minimum acceptable pour l'usager.

Car si écrire un email en utilisant la dictée vocale des lunettes Google Glass ne sollicitera pas énormément de ressources, l'affichage d'une vidéo et la navigation en ligne en utilisant la 3G ou la 4G devraient fortement épuiser la batterie. Vu le tarif évoqué jusqu'à présent, 1500 dollars, une interruption de l'appareil serait du plus mauvais effet.

Tout le monde le sait, une part considérable des ressources de Google provient de la publicité. Alors il est facile d'imaginer que les lunettes Google Glass seront intégrées au dispositif. Cependant, le dispositif pourrait être épargné. En tout cas, Babak Parviz assure que l'intégration de publicités dans les lunettes n'est pas envisagée pour le moment.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés