En marge de la riposte graduée, la Haute Autorité doit également soutenir le développement de l'offre légale. Son principal fait d'armes dans ce domaine reste la naissance du label PUR (Promotion des Usages Responsables), qui vise à distinguer les plateformes de téléchargement légal des autres sites. Bien que la labellisation de nouveaux services se raréfie, la Hadopi vient d'en accueillir deux nouveaux sur son portail.

Touchée par les restrictions budgétaires imposées par l'État, la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi) a été obligée de réduire la voilure pour continuer à fonctionner dans un environnement contraint. Ainsi, les labs créés en 2010 vont fermer leurs portes le 31 décembre prochain. En revanche, d'autres initiatives perdurent.

C'est le cas du label PUR (Promotion des Usages Responsables), qui s'est doté mi-novembre d'un nouveau site web et qui se présente désormais comme le "portail du téléchargement légal". En effet, le responsable des offres légales au sein de l'autorité publique indépendante vient d'annoncer sur Twitter l'arrivée de deux nouveaux services sur la plateforme. Il s'agit d'Oocto et d'Izneo.

Le premier est un "site de financement participatif pour la musique" tandis que le second est une "plateforme de vente et de location de BD numérique". On notera en particulier que Oocto propose sa musique sans verrou numérique (DRM). En revanche, Izneo en intègre du fait de la nature de l'offre (location). Le site précise ainsi dans sa foire aux questions :

"Sur Izneo,seule la lecture en streaming est disponible, c'est-à-dire que vous ne pouvez télécharger aucun fichier. Une simple connexion à Internet suffit. De la même façon, il n'est pas permis d'imprimer les pages d'un album ni de les enregistrer sur son ordinateur". Par nature, le choix d'Izneo n'est ainsi pas si éloigné de certaines offres de VOD proposant de louer pour un temps un film, un épisode ou une émission.

Soucieuse de ne pas être considérée comme un simple bras armé des ayants droit, la Haute Autorité continue donc de soutenir le développement de l'offre légale malgré des moyens limités. C'est en effet l'une de ses missions principales. Cependant pour un grand nombre d'internautes, elle reste exclusivement associée à la riposte graduée.

En prenant en compte la récente labellisation d'Oocto et d'Izneo, le label PUR est désormais présent sur 62 plateformes. Celui-ci est attribué d'office, sauf si un ayant droit se manifeste pour s'y opposer. D'ici fin 2013, la Hadopi espère qu'une centaine de services sera labellisée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés