Parce que Nintendo Europe est basé en Allemagne, la firme japonaise a décidé d'imposer sur le continent la loi allemande qui restreint la diffusion de jeux déconseillés aux mineurs.

En France, la norme PEGI n'a aucun caractère obligatoire. Les éditeurs de jeux vidéo utilisent cette norme pour déterminer l'âge minimum que devraient avoir les joueurs, afin d'accompagner les parents qui ne savent pas toujours si un jeu est approprié à leur enfant. Mais Nintendo a décidé d'aller plus loin que ce qu'impose la réglementation, en imposant à ses clients une curieuse limitation.

En effet, l'eShop de la Nintendo Wii U interdit tout accès aux contenus liés aux jeux vidéo PEGI 18 (déconseillés aux mineurs), sauf entre 23 heures et 3 heures du matin. "Impossible d'accéder à ce contenu. Les périodes pendant lesquelles ces informations peuvent être consultées ont été restreintes", dit un message affiché par la boutique numérique de l'éditeur japonais. Tous les pays en Europe subissent la même restriction, qui interdit l'accès à des jeux très populaires comme Assassin's Creed III ou Zombi U.

Curieusement, Nintendo défend ce choix en affirmant qu'il se conforme aux réglementations nationales, alors que la norme industrielle PEGI n'impose aucune interdiction obligatoire de ce type en Europe. Mais Nintendo a rappelé dans un communiqué que "étant donné que Nintendo of Europe est basé en Allemagne, le Nintendo eShop se plie aux régulations de la protection de l'enfance allemande et cela s'applique à tous les marchés européens". La loi allemande impose en effet que les contenus réservés aux plus de 18 ans ne soient disponibles que quelques heures la nuit, et s'impose de fait à la distribution des jeux dématérialisés dans toute l'Europe.

En Allemagne, ce n'est pas le système PEGI qui est utilisé, mais le système USK (Unterhaltungssoftware Selbstkontrolle), gouverné par l'autorité du même nom, créée en 1994. Il prévoit cinq degrés de classification, de l'absence de restrictions jusqu'à l'interdiction aux mineurs, en passant par les interdictions aux moins de 6 ans, moins de 12 ans et moins de 16 ans. Les classements sont attribués par une Commission de Classification qui comprend quatre experts en protection de l'enfance (parmi 50 désignés dans toute l'Allemagne), et un Représentant Permanent des Autorités Suprêmes de Protection de la Jeunesse des Etats Fédéraux.  La Commission se base sur un ensemble de règles déterminées par un Conseil constitué de 16 représentants de différentes organisations, dont les groupes religieux, les associations de jeunesse, et le gouvernement.

En octobre, Microsoft avait décidé de bannir les jeux PEGI 18 sur Windows 8, mais il a décidé d'assouplir sa position pour ne pas pénaliser les joueurs américains, le système ESRB des Etats-Unis étant plus permissif que le PEGI européen. 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés