Joël de Rosnay, enseignant-chercheur futorologue aux multiples distinctions, président exécutif de Biotics International et conseiller du président de la Cité des sciences et de l'industrie, publie cette semaine avec Carlo Revelli, fondateur d'AgoraVox, un ouvrage éclairant sur les enjeux des nouvelles communications sur Internet.

P2P, podcasting, RSS, blogs, wikis et autres Skype participent-ils de la naissance d’une nouvelle lutte des classes ? Joël de Rosnay et Carlo Revelli en sont persuadés. « La nouvelle lutte des classes s’exerce entre ceux que j’appelle les  » infocapitalistes  » détenteurs des contenus et des réseaux de distribution et les  » pronétaires « , nouveaux producteurs et acheteurs de biens et services produits par eux-mêmes en ligne sur les réseaux« , explique M. de Rosnay sur le blog consacré à la révolute du pronétariat.

Le temps de la concentration des média aux mains de quelques conglomérats est révolu. « La création collaborative et la distribution d’informations de personne à personne, confèrent de nouveaux pouvoirs aux utilisateurs, jadis relégués au rang de simples  » consommateurs « « , explique l’auteur qui est convaincu que « la nouvelle  » nouvelle économie  » née de la montée du pronétariat, pose et posera des problèmes culturels, politiques, sociologiques et même éthiques, radicalement nouveaux« . La question du piratage sur les réseaux P2P, que l’on pense régler d’un simple coup de baguette législative, fait partie d’un tout aux enjeux sociétaux bien plus globaux. « Il m’est apparu essentiel d’expliquer en terme clairs, – car le jargon né des internautes est parfois mystérieux (blogs, wikis, Skype et autres…) – pourquoi cette e-révolution s’apparente à une nouvelle  » lutte des classes  » entre les grands pouvoirs politiques et industriels et la société civile« , explique Joël de Rosnay. « Certes,  » l’empire contre attaque « , mais avec des moyens répressifs, juridiques, ou de propagande médiatique, inadaptés« .

Il ne s’agit pas cependant de laisser faire aveuglément cette révolution, sans l’accompagner pour lui assurer une stabilité. L’ouvrage de MM. de Rosnay et Revelli dresse un constat, mais apporte également des pistes de solutions pour pour « ré-équilibrer les pouvoirs afin de favoriser le développement des connaissances et la protection des libertés humaines« . Car prévient Joël de Rosay, « encore faudra-t-il que ce nouvel univers du  » gratuit « , démontre qu’il est capable de générer des bénéfices indirect, assurant la croissance économique, le partage des richesses et la solidarité« .

Une lecture sans aucun doute à conseiller, dont le sommaire peut-être consulté sur cette page. L’ouvrage sortira en librairie le 19 janvier 2006.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés