La marque Windows Live Messenger va disparaître. Décidé à imposer Skype comme moyen de communication sur tous ses services, Microsoft devrait annoncer bientôt le retrait de l'ancien MSN Messenger, remplacé par Skype avec lequel il fusionne.

Mise à jour 2 : Microsoft indique que la fusion entre Windows Live Messenger et Skype démarrera le 8 avril, soit un peu plus de trois semaines après la fermeture du service de messagerie instantanée, qui aura lieu le 15 mars.

Mise à jour : Microsoft a confirmé la fusion de Live Messenger et Skype.

Ce n'est pas vraiment une surprise face aux 8,5 milliards de dollars que Microsoft a mis sur la table pour acheter Skype, mais la décision n'en est pas moins délicate à prendre pour le géant de Redmond. Selon The Verge, qui dit s'appuyer sur plusieurs sources, Microsoft aurait décidé d'arrêter son très populaire service de communication en ligne Windows Live Messenger, au profit du seul Skype. L'annonce officielle pourrait intervenir cette semaine.

La fusion entre les deux services et la disparition de la marque Live Messenger (anciennement MSN) devrait s'opérer dès les prochains mois. Cependant techniquement, le rapprochement n'efface pas le service historique de Microsoft, loin s'en faut.

Depuis l'acquisition de Skype en mai 2011, Microsoft a en effet complètement revu l'architecture du service. Alors qu'il reposait autrefois très fortement sur un réseau distribué en P2P, dans lequel les ordinateurs des utilisateurs servent eux-mêmes de relais aux appels émis par les autres, Skype repose désormais sur une architecture plus traditionnelle, basée sur Messenger. La firme de Redmond a souhaité revenir à une construction plus classique, pour apporter de nouveaux services comme l'intégration de Skype en HTML5.

Le mois dernier, Microsoft expliquait déjà à The Verge que 80 % des messages instantanés communiqués avec Skype utilisaient en fait l'infrastructure de Live Messenger.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos