Le calendrier est fixé. Le nouveau Mega ouvrira ses portes le 19 janvier prochain, un an jour pour jour après la fermeture de MegaUpload par les autorités américaines. Un choix de date évidemment loin d'être anodin, puisque Kim Schmitz va profiter de cet anniversaire pour faire un pied de nez aux industries du divertissement.

"Le leader en services de stockage et de livraison de fichiers en ligne". Ce slogan ne vous parle pas ? C'était pourtant celui que brandissait MegaUpload il y a encore quelques mois. Fermé depuis le 19 janvier suite à une opération organisée par le gouvernement américain, le service a pendant longtemps été l'un des sites les plus fréquentés par les internautes. Dès lors, la disparition de MegaUpload a marqué la fin d'une époque.

Cette époque, Kim Schmitz aimerait bien la ressusciter. Bien que visé par une action en justice aux États-Unis, le fondateur de la plate-forme fait preuve d'une détermination assez étonnante pour donner naissance au successeur de MegaUpload. Et l'Allemand n'est plus à une provocation près pour faire parler de lui. En effet, il compte lancer le nouveau Mega exactement un an après le raid.

MegaUpload ayant été fermé le 19 janvier 2012, c'est donc le 19 janvier 2013 que Mega sera disponible au public. Une conférence de presse sera organisée à cette occasion dans sa villa, en Nouvelle-Zélande. S'il tient ce calendrier, ce serait alors un incroyable pied de nez adressé aux autorités américaines, qui ont mobilisé beaucoup d'énergie pour obtenir l'arrêt de MegaUpload.

L'annonce de Kim Schmitz sur Twitter est également une bonne occasion pour lui de balayer d'un revers de main la mise en garde des États-Unis. Le gouvernement américain estime en effet que s'il relance un nouveau MegaUpload ou s'il ouvre son site de musique en ligne MegaBox, il s'agirait d'une violation manifeste de ses conditions de remise en liberté et signerait alors son retour en prison.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés