Les premiers véhicules capables d'être partiellement automatisés vont apparaître très bientôt. Volvo compte généraliser notamment une technologie permettant de laisser la voiture se déplacer seule dans certaines circonstances, comme lors d'un embouteillage, jusqu'à une vitesse de 50 km/h. Le système doit équiper de série les voitures de Volvo à partir de 2014.

Quel sera le premier constructeur automobile à équiper ses véhicules d'un système de conduite automatisée ? Si Google fait régulièrement l'actualité avec ses voitures sans pilote, il serait faux de croire que les industriels sont inactifs. En France comme à l'étranger, les projets se dévoilent petit à petit. Et dans cette course, Volvo pourrait bien coiffer au poteau certains de ses rivaux.

La firme suédoise a annoncé qu'elle était en train de concevoir un dispositif permettant au conducteur de passer la main au véhicule pour certains types de trajet. Fonctionnant jusqu'à 50 km/h, le système devrait équiper de série les voitures Volvo dès 2014. C'est en tout cas la promesse du groupe européen, qui explique que ce système trouve notamment son intérêt lors d'embouteillages.

Le mécanisme de Volvo adapte la vitesse en fonction de l'écoulement du trafic routier. Le conducteur lâche le volant et les pédales, laissant la voiture se caler automatiquement aux déplacements du véhicule qui la précède tout en maintenant une distance de sécurité suffisante entre les deux autos. À tout le moment, le conducteur peut reprendre la main, en particulier lorsque une manœuvre particulière doit être exécutée.

Tous ceux qui ont déjà connu l'expérience de la conduite dans un embouteillage le savent : c'est un moment particulièrement pénible où l'agacement n'est jamais loin. Surtout lorsque le trafic peine à repartir. Un tel système aurait au moins le mérite de moins solliciter le conducteur. D'autant que dans un bouchon, la complexité des manœuvres est limitée : hormis un changement de file, il n'y a pas grand chose à faire.

Cet été, Volvo a fait la démonstration en Espagne d'un système électronique capable de faire évoluer automatiquement plusieurs véhicules en file indienne sur 200 km, à une vitesse moyenne de 85 km/h. L'espace entre chaque véhicule était réduit à 6 mètres. Dénommé SARTRE, le système fluidifie la circulation et permet d'accueillir plus de véhicules sur les routes en réduisant les distances de sécurité.

( photo : Volvo )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés