La Mairie de Paris veut se montrer moderne et en phase avec son temps. Bertrand Delanoë a annoncé le lancement au cours de l'année 2006 d'un appel d'offres pour la construction d'un réseau de télécommunications à très haut débit dans l'ensemble de la capitale.

Aucun détail n’a filtré, tout sera dévoilé lors de l’appel d’offres public qui sera lancé dans le courant de l’année 2006, là non plus sans autre précision. La Mairie de Paris a annoncé par communiqué qu’elle équipé la ville d’un réseau de filbre optique dont les débits sont supérieurs aux lignes ADSL actuelles.

La bataille entre opérateurs, semble-t-il, ne se jouera pas uniquement sur des critères techniques ou sur le montant de l’enveloppe globale exigée. Le réseau parisien sera social ou ne sera pas, semble vouloir indiquer Bertrand Delanoë. Il a en effet livré en voeux au Conseil de Paris qu’il « souhaite favoriser le développement, par les opérateurs, des services d’accès gratuit à Internet, en débit normal, et à la téléphonie locale, notamment en faveur des foyers parisiens les plus modestes« .

Le réseau de fibres optiques serait un moyen de faire oublier aux parisiens la défaite de la candidature de Paris à l’organisation des Jeux Olympiques. Ce sera une manière de servir Paris, la modernité, la dynamique économique et même la démocratie, et même l’accès à l’information et l’accès à un certain nombre de services comme la télévision en haute définition« . « Ma détermination à servir Paris est totalement intacte« , a tenu à assurer le Maire, qui entame fort sa rentrée 2006.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés