Apple, bientôt webradio de recommandation musicale ? La firme de Cupertino y réfléchit. Des sources proches de l'entreprise ont indiqué qu'elle a engagé des discussions avec les quatre grandes majors du disque.

Les webradios ont du souci à se faire. Apple souhaite en effet se lancer dans la diffusion de contenus musicaux, après avoir très largement surclassé ses concurrents dans les services de vente de musique grâce à la force de frappe du couple iPod + iTunes Store. Selon le Wall Street Journal, l'entreprise californienne a entamé des négociations avec les quatre principales maisons de disques.

Le quotidien écrit que la firme de Cupertino souhaite s'inspirer du modèle de la webradio Pandora. Cette dernière propose un service de recommandation musicale, qui a pour objectif ambitieux de proposer de la musique qui plaira à l'auditeur, en se basant sur l'appréciation des titres précédemment écoutés. Au fur et à mesure, la liste de lecture s'affine et les recommandations se font plus pertinentes.

Et le service est populaire outre-Atlantique. Pandora compte près de 55 millions d'usagers (données de juillet 2012), contre 37 millions l'année précédente. Chaque mois, c'est 1,12 milliard d'heures de musique qui sont écoutées contre 637 millions en 2011, selon les statistiques officielles de la compagnie rapportées par The Next Web.

Selon le Wall Street Journal, les discussions avec les majors n'en sont qu'à un stade très préliminaire et il n'est pas sûr qu'elles aboutissent. Et même si le feu vert est accordé, il est clair que l'ensemble du processus de négociation des droits et la conception de la radio se déroulera sur plusieurs mois. Surtout si le mécanisme est gratuit et uniquement financé par la publicité, comme le laisse entendre le journal.

Sur le papier, la webradio serait réservée aux produits sous iOS (iPhone, iPad…) ainsi qu'au système d'exploitation Mac. Principal concurrent d'Apple dans les O.S. mobiles, Android serait naturellement rejeté, mais au risque de se priver d'une clientèle de plus en plus nombreuse. Apple songerait toutefois à autoriser l'écoute de la webradio depuis un PC équipé de Windows.

Reste une question : quid de la disponibilité de la webradio d'Apple hors des USA ? Rappelons que les labels ont contraint Pandora à se fermer aux internautes situés hors des États-Unis au printemps 2007. Il n'est pas du tout certain que les négociations actuellement en cours s'attardent énormément sur les auditeurs étrangers. Il s'agit d'abord de développer le service outre-Atlantique.

Mais si la webradio made in Apple voit le jour et arrive sur le Vieux Continent, alors les plates-formes hexagonales comme Deezer, par exemple, se retrouveraient dans une position autrement plus compliquée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés