... et offre en cadeau une plainte auprès de 751 internautes de plus aux Etats-Unis.

L’Association Américaine de l’Industrie du Disque a annoncé avoir lancé une vague de 751 plaintes contre des internautes américains accusés d’avoir illégalement mis de la musique à disposition des autres. Au total, le nombre d’actions dépasse les 17.000 individus, mais ce nombre en apparence impressionnant ne représente toujours que 0,3 % des 5,7 millions d’internautes P2Pistes qui seraient actifs aux Etats-Unis.

Selon une étude du NPD Group révélée cette semaine, le nombre de foyers P2Pistes américains aurait en effet baissé de 6,4 à 5,7 millions depuis que le jugement Grokster a condamné les éditeurs de P2P aux Etats-Unis.

Toutefois l’étude du NPD, qui vient bien sûr conforté le rôle préventif des actions de la RIAA, est extrêmement contestée. Eric Garland, le fondateur de la société BigChampagne qui examine les réseaux P2P depuis plusieurs années, constate au contraire que « tous les mois depuis Grokster, l’activité P2P est en réalité plus forte qu’elle n’était en mai/juin, ou à n’importe quel autre moment« . Selon les recherches de BigChampagne, en novembre il y aurait eu une moyenne de 6,53 millions d’utilisateurs connectés simultanément sur les réseaux P2P depuis les Etats-Unis. Ce qui fait dire à notre confrère Jon Newton de p2pnet.net qu’il y aurait 51 millions d’Américains à partager régulièrement de la musique sur Internet.

A considérer que ce dernier chiffre est vrai, les 17.000 plaintes ne représentent plus 0,3 % des P2Pistes américains, mais 0,03 %.

Amis de la RIAA, les P2Pistes vous souhaitent un Joyeux Noël (ou plutôt de joyeuses fêtes, puisque l’expression « joyeux noël » devient politiquement incorrecte aux Etats-Unis).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés