Trop vieillot, le design de Wikipédia ? Le senior designer de la fondation Wikimédia le pense. Il planche actuellement sur le projet Athena, nom donné à la future interface de publication et de navigation de l'encyclopédie libre et gratuite.

Depuis son lancement en 2001, Wikipédia a connu de multiples transformations. Le contenu de l'encyclopédie a explosé, tant au niveau du nombre d'articles (plus de 23 millions) que du nombre de langues (270 versions actives), tandis que les projets annexes se sont multipliés : un dictionnaire, un recueil de citations, un annuaire d'ebooks, un recueil d'œuvres dans le domaine public, un site d'informations…

L'interface de l'encyclopédie libre et gratuite n'a en revanche pas radicalement évolué au cours de la décennie écoulée. Si des modifications ont évidemment été apportées au fil du temps pour améliorer l'expérience de l'utilisateur, le look de Wikipédia n'a pas forcément très bien vieilli. Un problème qui n'a pas échappé à la fondation Wikimédia, puisqu'il a été abordé lors des objectifs 2012/2013.

"Regardons les choses en face : on croirait notre interface tout droit sortie de 2002. Or, nous serons bientôt en 2013. Nos contributeurs et lecteurs méritent une interface moderne avec des outils modernes", a commenté Branson Harris, designer senior au sein de la fondation. Un bon ravalement de façade est donc souhaitable. Et ça tombe bien, car le personnage a justement un projet dans les cartons.

"Nous devons faciliter la lecture, la contribution et la maintenance. De meilleurs outils permettent d’optimiser les processus, la façon de travailler, et donc d’avoir moins de travail", explique-t-il dans un texte dédié au projet Athena, nom donné au projet qui pourrait bien être le futur design de Wikipédia, et traduit par Wikimédia France. Mais, rappelle-t-il, "il ne s’agit pas d’une feuille de route stricte avec des étapes et des délais déterminés".

À l'heure actuelle, "le support logiciel (ou son absence) est un frein. Il ne fait pas les choses correctement, il rend difficile des choses simples, et il cache des fonctionnalités et des informations qui devraient être au premier plan. […] le logiciel est tellement mauvais que chacun doit arriver à se débrouiller avec pour travailler", poursuit-t-il. En tout, la mise à jour graphique comportera sept points :

  • Agora est un un projet destiné à "créer un langage visuel unique pour tous les projets à venir de la fondation" ;
  • Echo est un système de "notifications en temps réel […] conçu pour coordonner les interactions entre tous les wikis et toutes les langues. ;
  • Flow se substituera aux pages de discussions utilisateur pour améliorer les échanges entre contributeurs ;
  • Athena est un habillage graphique destiné à mettre en avant le contenu. "Athena sera le résultat final de nombreuses itérations d’un design centré sur l’utilisateur".
  • Mobile est, comme son nom l'indique, chargé de satisfaire les mobinautes, aussi bien sur smartphones que sur tablettes.
  • Global Profile regroupera des "informations structurées sur vous, vos compétences et vos contributions"
  • Modes de travail : les utilisateurs n'interagissent pas avec Wikipédia de la même manière. Les modes de travail doivent mieux répondre aux différentes utilisations.

Dans sa tribune, Branson Harris estime que ce coup de pinceau aura un effet bénéfique sur l'activité des contributeurs et permettra d'en attirer de nouveaux. "Nous réduirons la charge de travail globale pour tout le monde" en impliquant davantage d'internautes, estime-t-il. "Davantage de monde signifie de meilleurs articles", puisque les points de vue se multiplieront et aboutiront à une meilleure synthèse.

On notera par ailleurs que la fondation Wikimédia n'est pas la seule entité à s'intéresser au design de l'encyclopédie libre et gratuite. Une société spécialisée dans le design a voulu faire une démonstration de son savoir-faire en proposant une révision des codes graphiques et de l'agencement des éléments sur Wikipédia. Baptisé Wikipedia Redefined, le concept tranche avec le graphisme actuel de Wikipédia.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés