Le fournisseur d'accès à internet Free s'est entendu avec son partenaire Canal+ pour proposer les 700 fims de Canalplay sur son bouquet Freebox TV.

On attendait l’annonce officielle de la disponibilité du catalogue de Vodeo.tv sur Free, et c’est finalement CanalPlay qui gagne le prix du premier catalogue de vidéo à la demande (VOD) disponible disponible sur bouquet ADSL. 700 films d’ici la fin de l’année 2005, et plusieurs milliers de références supplémentaires promises en 2006.

Les films de CanalPlay sont accessibles depuis la chaîne 100 de la Freebox, ou 133 sur l’offre CanalSat par ADSL. « A l’occasion du lancement de l’offre, Free propose 100 000 films à 1,99€« , indique l’opérateur dans son communiqué. Il n’est toutefois fait aucune mention du prix qui sera pratiqué par la suite. Il sera sans doute égal aux 4,99 euros demandés sur le service en ligne.

A ce prix, les clients disposeront de 24H pour regarder le film commandé, et disposeront des mêmes outils de navigation que sur un DVD : pause, retour, avance rapide, accès par chapitre, etc.

Rapprochement des FAI et fournisseurs de contenus
Les fournisseurs d’accès, qui jouaient jusque là la carte de la prudence dans la lutte anti-piratage, deviennent de plus en plus proches des préoccupations des ayant droits. Le développement de leurs offres de services à la carte (kiosques musicaux, VOD, etc.) entre en concurrence directe avec les pratiques usuelles de piratage de leurs abonnés.

Il sera dès lors intéressant de voir quelle attitude adopteront à l’avenir les fournisseurs d’accès à Internet, notamment dans le filtrage des réseaux P2P qui leur ont permis, depuis plusieurs années, de glâner un nombre important d’abonnés sur leurs offres haut-débit. L’équation est complexe et le numéro d’équilibriste dangereux, entre la nécessité de vendre du contenu pour développer leurs affaires, et la nécessite de laisser faire le piratage pour éviter que les clients ne partent à la concurrence.

Seule solution à cette équation : miser sur la qualité du service payant pour évincer naturellement les attraits du P2P gratuit.

CanalPlay et son catalogue de nouveautés est-il suffisant ? Nul n’oserait l’affirmer.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés