L'accord passé entre Orange et Deezer durera trois ans de plus. La plate-forme musicale et l'opérateur ont trouvé un terrain d'entente, dans un contexte de désertion des clients et d'un faible taux d'activation du service.

Présent dans le capital de Deezer depuis juillet 2010, à hauteur de 11 %, Orange a commencé à inclure l'offre payante (Deezer Premium) dans ses forfaits mobiles dès le mois suivant. Au faîte de sa gloire, en octobre, le service a convaincu pas moins de 1,4 million d'abonnés. Mais depuis le dernier automne, le nombre de clients actifs ne cesse de chuter, au point de menacer le partenariat d'Orange et de Deezer dans le mobile.

Le site Électron Libre révèle en effet que la baisse constante du taux d’activation du service musical par les abonnés des offres Orange intégrant le service d'écoute en streaming a incité l'opérateur à envisager une mesure radicale : mettre un terme à son partenariat avec la plate-forme. Selon nos confrères, le taux d'activation ne serait que de 20 % depuis deux ans tandis que le nombre de clients aurait reculé à 950 000 fin mai 2012.

Ce taux d'activation insuffisant et ce fort recul des souscripteurs du bundle Orange + Deezer sont les deux raisons qui ont poussé l'opérateur historique à réclamer une renégociation des conditions du contrat. Avec l'échéance toute proche de l'actuel accord, le service musical n'a pas eu le choix : il a fallu faire quelques concessions pour ne pas perdre cette source de revenus.

Le deal entre Orange et Deezer a donc été prorogé de trois ans, jusqu'en juillet 2015, avec la garantie qu'un client souscrivant un forfait de deux ans lors de la troisième année puisse encore accéder au service le temps de son contrat même après la fin de la commercialisation du bundle Orange + Deezer (donc a priori la liaison devrait être maintenue jusqu'en juillet 2017).

Le nouvel accord passé entre Orange et Deezer va permettre au second de recevoir 72 millions d'euros HT de la part du premier sur une période de trois ans (24 millions d'euros HT par an). Une somme qui sera répartie entre la plate-forme et les différents labels présents dessus. Reste désormais à convaincre ces labels. Or d'après Électron Libre, tous n'ont pas encore validé le nouvel accord de Deezer avec Orange.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés