Kim Dotcom lance son offensive médiatique contre Barack Obama, qu'il considère à la soldes des ayants droit. Le fondateur de MegaUpload a lancé un clip musical et un site web, dans lesquels il s'en prend à la politique du président américain en matière de propriété intellectuelle et rattache l'affaire Mega à ACTA, PIPA et SOPA.

Depuis avril, Kim Dotcom peut de nouveau surfer sur Internet. Et le fondateur de MegaUpload ne s'en prive pas, d'autant que le réseau des réseaux est une arme de communication très efficace pour susciter la sympathie. Preuve en est avec le récent lancement de son compte Twitter, à travers lequel il cherche à apparaître sous son meilleur jour, en publiant des photos très personnelles.

Car Kim Dotcom est engagé dans une bataille médiatique, et celle-ci vient de s'accélérer. L'Allemand a annoncé le lancement du site Kim.com, où il affirme que "la guerre pour l'Internet a commencé", que "Hollywood a la mainmise sur les politiques" et que "le gouvernement est en train de tuer l'innovation". Et l'ancien patron de MegaUpload de profiter de l'élection présidentielle américaine pour avancer ses pions.

"Le gouvernement américain a déclaré la guerre à Internet. Des millions d'utilisateurs de MegaUpload veulent récupérer leurs fichiers. Si MegaUpload n'est pas de retour en ligne avant le 1er novembre, allez-vous voter pour Obama ?", lance le site, qui associe le cas "Mega" aux tentatives législatives avortées PIPA et SOPA et au projet de traité international ACTA.

La démarche n'est toutefois pas approuvée par tous. D'aucuns estiment qu'en réalité, Internet n'a pas besoin ni de MegaUpload ni de Kim Dotcom et que le peer-to-peer, c'est-à-dire le partage direct entre utilisateurs, est l'option à privilégier, plutôt que de passer par une entreprise qui, in fine, serait au centre de tous les échanges.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos