Twitter n'a pas l'intention d'entrer sur les marchés boursiers dans un avenir proche, a affirmé Dick Costolo, le patron du réseau social. D'après lui, ce choix permet à la plate-forme de garder la maîtrise de son développement.

Il n'y aura pas d'introduction en bourse de Twitter dans l'immédiat. Dans un entretien accordé au Los Angeles Times, le directeur général de la plate-forme a expliqué que le groupe avait suffisamment de liquidités en réserve pour reporter à plus tard sa cotation sur les marchés. Une décision qui permet au site de micro-blogging d'avoir les coudées franches pour déterminer seul sa stratégie de développement.

Le PDG de Twitter ne s'est toutefois pas étendu sur la rentabilité du service. Les finances de l'entreprise seraient néanmoins stables et le marché publicitaire, notamment sur mobile, en plein boom. Il y aurait déjà des milliers d'annonceurs actifs sur la plate-forme. Un nombre appelé à exploser d'ici la fin de l'année, Dick Costolo évoquant des "dizaines de milliers" de publicitaires.

La réticence de Twitter d'entrer en bourse peut s'expliquer par le désir de garder la maîtrise de son destin et de conserver toute latitude pour orienter sa politique de croissance. Mais elle peut aussi s'analyser à travers les récentes introductions en bourse de sociétés comme Zynga (spécialisé dans les jeux sociaux), Groupon (commerce électronique) et Facebook, dont la valeur de l'action a parfois chuté lourdement.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés