Nous entrons bel et bien dans l'ère de la convergence entre ordinateurs et télévision. Free a annoncé que son bouquet de télévision par ADSL serait bientôt accessible non seulement via la prise Peritel de la Freebox, mais aussi par les liaisons réseaux en direction du PC.

« Souhaitant poursuivre l’extension de son offre de télévision, Free permet à tous ses abonnés ayant accès à son service de télévision de regarder les chaînes du bouquet Freebox TV sur leur écran de télévision et dans les prochains jours sur leur écran d’ordinateur transformé par la Freebox en téléviseur« , a annoncé Free dans un communiqué (.pdf) publié hier. L’offre, qui devrait apparaître dans le courant du mois, sera réservée aux abonnés dégroupés bénéficiant du service de télévision.

L’opérateur avait déjà amorcé la convergence entre ordinateurs et télévision en lançant Freeplayer au moins de juin dernier, un Media Center qui permet aux abonnés de lire sur la télévision les contenus (films et musique) stockés sur leur PC. Cette fois le mouvement est inversé, puisque c’est la Freebox qui va permettre à l’ordinateur de bénéficier de la télévision.

La Freebox au centre du salon
L’iniative est délicate pour Free, qui espère grâce à elle dépasser le million de téléspectateurs freenautes. Elle accentue de beaucoup le risque de voir les programmes TV français (hors M6 et TF1 qui ne sont pas intégrés sur Free TV) être bientôt piratés en qualité numérique. « Free ne diffuse bien évidemment pas le flux de télévision sur Internet. Il est sécurisé au niveau des DSLAM (Digital Subscriber Line Access Multiplexeur) pour protéger l’intégrité des chaînes diffusées par ADSL et d’en limiter l’accès aux seuls abonnés« , explique le fournisseur d’accès. Mais cela empêchera-t-il l’enregistrement des programmes sur disque dur ?

Certainement non. Et en allant plus loin, il est même possible d’imaginer qu’à l’inverse, Free souhaite au contraire faire de nos PC des sortes de TiVo, ces magnetoscopes numériques très en vogue aux Etats-Unis. La FreeBox, qui permet déjà aux utilisateurs de Freeplayer d’économiser les quelques centaines d’euros que coûte un Media Center, permettrait là aussi d’économiser les frais d’un DVR (Digital Video Recorder). Le boîtier du FAI serait un pont de convergence entre PC et télévision, qui permettrait d’allier les atouts des deux équipements à moindres frais pour l’abonné.

Or une fois la Freebox devenue un élément central de l’installation hi-fi dans les foyers, Free n’aura plus qu’à activer ses services de vidéo à la demande (VoD) et de kiosques musicaux pour monétiser l’ensemble…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés