Le problème d'interopérabilité bien connu au niveau des logiciels de DRM, est un problème aussi au niveau du matériel. Avec la domination écrasante d'Apple sur le marché du baladeur MP3, sa connectique tend à devenir un standard de fait que les industriels, Microsoft en tête, cherchent désormais à combattre...

Environ 8 baladeurs MP3 sur 10 vendus dans le monde sont des iPod. Avec une telle domination, la firme de Cupertino a réussi à imposer ses formats sur tous les plans. Au niveau logiciel tout d’abord, puisque les morceaux vendus sur sa boutique iTunes Music Store sont au format AAC/FairPlay que seuls les iPod sont capables de lire – Apple refuse en effet de céder la licence de son DRM, pour s’assurer un contrôle maximal du marché et évincer ainsi ses concurrents. Au niveau matériel ensuite, puisque les connecteurs de l’iPod sont employés par de nombreux accessoristes, cette fois sous licence Apple. Ainsi à chaque fois que iTrip, SoundDock, iSkin ou Bose vendent des accessoires explicitement dédiés à l’iPod, Apple touche une commission du constructeur. Et ces accessoires ne fonctionnent qu’avec la connectique de l’iPod, donc uniquement avec le baladeur d’Apple. C’est ce qui permet à l’iPod d’être une véritable poule aux oeufs d’or pour son inventeur, au détriment de la liberté des consommateurs.

Et ça n’est pas pour plaire à Microsoft qui fait tout pour s’opposer au monopole ambiant de son concurrent. Il a déjà dû faire une importante concession (non officielle) à la Pomme en assurant une compatibilité partielle de sa Xbox 360 avec iPod. Ainsi les possesseurs du baladeur peuvent connecter l’objet sur la console, qui reconnaîtra la présence d’un iPod et offrira à l’utilisateur la possibilité de jouer tous les morceaux (sauf ceux achetés sur iTunes, puisque Apple garde l’exclusivité sur son DRM…). Mais pour y parvenir Microsoft a dû reproduire le dock de l’iPod sur sa console, sans aide de la part d’Apple. Et c’est un connecteur de plus qui ne sert qu’à l’iPod, et non aux nombreux autres baladeurs de constructeurs concurrents.

En voiture iPod !
Mais le géant de Redmond ne compte pas laisser Cupertino s’imposer davantage. Il souhaite que les constructeurs se mettent au plus vite d’accord sur un standard de connectique qui permettra de brancher n’importe quel baladeur audio et vidéo. « Il est important que l’industrie crée un standard de connecteurs ouvert pour toute l’industrie, qui donnera aux consommateurs un meilleur accès aux contenus culturels numériques qu’ils ont stocké sur leurs appareils« , déclare ainsi Jai Jaisimha, le responsable de la division numérique de Windows chez Microsoft. Un groupe de travail déjà rejoint par 60 représentants de 40 sociétés a été formé à cette fin au sein du Consumer Electronics Association (CEA). Apple, bien sûr, n’y siège pas. L’urgence est de mise pour contrer l’invasion du géant de Cupertino ; le CEA souhaite qu’un standard soit adopté dès le milieu de l’année prochaine.

L’un des enjeux cruciaux concerne les connecteurs de plus en plus souvent implantés dans les voitures moyennes et hautes gammes. Si le connecteur sur le tableau de bord n’est compatible qu’avec l’iPod, que branchera-t-on dessus dans 2, 5 ou 10 ans lorsque, peut-être, l’iPod aura enfin trouvé un vrai concurrent ? C’est une question qu’oublient de se poser les consommateurs… qui pourraient un jour le regretter amèrement, comme lorsqu’ils comprendront que les 500 morceaux qu’ils ont acheté sur iTunes ne sont plus lisibles sur leur tout nouveau baladeur Creative ou Archos.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés