Le compte Twitter du Parti Pirate alsacien a été suspendu par Twitter sans aucune explication. Cette décision interpelle. En effet, elle survient à quelques jours des élections législatives dans une région où le mouvement présente de nombreux candidats.

Que s’est-il passé lundi soir avec le compte Twitter du Parti Pirate alsacien (@PPirateAlsace) ? Depuis bientôt 24 heures, les messages publiés par les représentants locaux du mouvement sont totalement inaccessibles tandis que la page pointant vers le profil affiche désormais un court message annonçant la suspension du compte du Parti Pirate d’Alsace.

Le compte Twitter du Parti Pirate alsacien aurait-il enfreint les règles du réseau social ? Après avoir décortiqué les consignes du site, le mouvement juge cette thèse assez peu probable. Surtout que celles-ci visent des contenus ou comportements très particuliers, comme le spam, les tentatives de hameçonnage, l’usurpation d’identité ou encore la pornographie.

Peut-on imaginer que le compte Twitter du Parti Pirate alsacien ait été l’objet d’un signalement massif d’internautes ? Ce n’est pas impossible et cela s’est déjà vu. Lorsque Frédéric Lefebvre est arrivé sur le réseau social il y a trois ans, son compte a été suspendu en moins d’une journée. De nombreux membres l’avaient signalé comme spam, avant que Twitter ne procède aux vérifications d’usage.

Quoiqu’il en soit, cette suspension interpelle car elle se produit à moins d’une semaine du premier tour des élections législatives. Or, le Parti Pirate présente pas moins de 101 candidats dans toute la France, dont 11 dans les circonscriptions alsaciennes. C’est d’ailleurs l’une des régions les mieux pourvues en nombre de candidats pirates. Seules les régions Rhône-Alpes et Île-de-France font au moins aussi bien.

Dans la mesure où ses moyens financiers sont moindres que les autres partis politiques, le Parti Pirate compte énormément sur Internet pour faire campagne. Pour certains sympathisants, il n’est pas impossible que des militants d’une autre formation aient eu recours au signalement massif sur Twitter pour limiter l’audience du profil. C’est en tout cas l’une des théories qui est apparue dans les commentaires.

Ce tracas n’est pas sans rappeler une autre mésaventure. En Allemagne, le Parti Pirate a fait l’objet d’une perquisition de la police quelques jours avant les élections législatives. En attendant une réaction de Twitter, le Parti Pirate alsacien a ouvert un nouveau compte disponible à l’adresse @PPAlsace.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés