Blizzard envisage de ralentir la phase d'authentification des joueurs lors du lancement de Diablo 3, afin d'éviter un effondrement de ses serveurs. Le jeu est en effet très attendu et l'éditeur craint que l'arrivée massive des joueurs ne fasse du 15 mai un véritable fiasco.

Il s’agira sans aucun doute du jour le plus long pour Blizzard. Dans une semaine, le 15 mai, Diablo III sortira dans le commerce. Annoncé il y a quatre ans lors d’un salon à Paris, le troisième volet de la célèbre franchise de hack and slash est particulièrement attendu par les joueurs. Et le jour du lancement risque bien de virer au cauchemar pour l’éditeur américain s’il ne parvient pas à accueillir tous le monde.

Pour éviter ce scénario catastrophe, Blizzard envisage de mettre en œuvre une parade : ralentir la phase de l’authentification pour empêcher un effondrement des serveurs. En allongeant ce processus d’une quarantaine de secondes, Blizzard compte manifestement créer des files d’attente artificielles qui permettront d’accueillir les joueurs au fur et à mesure, évitant ainsi de faire du 15 mai un fiasco.

« Il est possible que nous devions ajuster la vitesse à laquelle nous connectons les gens afin d’assurer une expérience de jeu stable » a expliqué Blizzard. « Si nous le faisons, vous pourriez constater un délai lors de la tentative de connexion. Soyez conscients que celui-ci pourrait être de 40 secondes alors que le jeu tente de vous connecter« . Et en cas de message d’erreur, Blizzard invite les joueurs à réessayer.

La présence de files d’attente dans les jeux nécessitant une connexion pour jouer n’est pas nouvelle. Quelques jeux de rôle en ligne massivement multijoueurs (MMORPG) ont été confrontés à ces difficultés par le passé, comme World of Warcraft ou Star Wars : The Old Republic. Ces problèmes sont causés par une population trop importante sur certains serveurs.

Dans le cas de Diablo 3, la parade imaginée par Blizzard ne devrait exister que le temps du lancement. Dès le 16 mai, la situation devrait retourner à la normale et la connexion aux serveurs devrait se faire sans ralentissement. Reste qu’un souci au niveau de l’authentification le 15 mai pourrait faire une mauvaise presse à Blizzard, d’autant que le jeu propose une expérience en solo.

Conscient de ce risque, Blizzard a organisé le mois dernier un stress test en donnant libre accès à la beta de Diablo III le temps d’un week-end. Pendant trois jours, n’importe qui pouvait s’inscrire et jouer au jeu, ce qui a permis à l’éditeur de vérifier la résistance de son infrastructure matérielle, constater d’éventuelles hausses de latence et renforcer la solidité de la procédure d’authentification.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés