Google Project Glass est un projet destiné à développer des lunettes à réalité augmentée. Il s'agit d'afficher sur un écran des informations pertinentes en se basant sur l'environnement immédiat, grâce à une connexion Internet.

Bienvenue dans un monde hyperconnecté. En levant le voile mercredi sur son projet de lunettes à réalité augmentée, Google a donné un petit aperçu de ce que pourra être le futur en matière de connectivité. En plus des services en ligne habituels, le prototype promet une interaction avec l’environnement immédiat de l’utilisateur, afin de lui fournir des données pertinentes.

Afin d’illustrer ses ambitions en matière de réalité augmentée et d’informatique ubiquitaire, le géant américain a produit une vidéo qui illustre ce que serait le quotidien d’un individu lambda, ici un New Yorkais, avec une paire de lunettes à réalité augmentée. Le résultat est évidemment saisissant, puisqu’il donne corps à un vieux rêve de la science-fiction.

À l’image d’un smartphone qui se base sur la géolocalisation pour fournir des informations particulières (météo, trajet, plan…), Project Glass montre comment l’environnement immédiat est exploité pour retourner des données pratiques. Celles-ci s’affichent ensuite sur un écran transparent, situé sur l’
?il droit, en superposition avec le décor.

Quelques exemples. Si l’utilisateur regarde vers le ciel, des informations sur la température et le temps s’affichent. À l’approche d’une station de métro, une alerte apparaît pour l’informer en cas d’incident technique. Un endroit particulier lui plaît ? Il peut marquer l’endroit pour y retourner plus tard ou faire une photographie, de la même façon qu’il le ferait avec son smartphone.

Toutes les démonstrations présentes dans la vidéo, qui s’appuient massivement sur les produits Google (Google+, YouTube, Gmail…), ne doivent pas faire oublier qu’il s’agit-là d’un concept. Si l’interface finale sera sans doute très épurée, pour ne pas surcharger la vision du porteur des lunettes à réalité augmentée, rien n’indique qu’elle aura cette apparence. Idem pour la forme des lunettes.

Les usages restent toutefois assez prometteurs. Bien qu’expérimental, le projet montre que Google veut combiner à la fois des commandes réalisées à la voix, par le biais de petits micros disposés sur les lunettes, et par les mouvements oculaires. Cela n’est pas sans rappeler un prototype d’écouteurs contrôlés par les yeux présenté en 2009 au Japon.

Pour afficher des informations contextuelles, les lunettes devront évidemment être en mesure de capter l’environnement immédiat. C’est pour ça qu’elles seront équipées d’une caméra intégrée, qui pourra par exemple détecter les bâtiments à proximité pour afficher des informations en relation, via l’écran

Le principe des lunettes hyperconnectées n’est pas nouveau. On sait que Google planche sur la question depuis de nombreux mois au sein de son laboratoire secret baptisé Google X. L’un des fondateurs de Google, Sergueï Brin, serait même très impliqué dans ce projet, qu’il dirigerait personnellement. D’autres firmes, laboratoires et universités sont également intéressés par la réalité augmentée.

Aucune date de commercialisation n’est annoncée.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos