Vous n'êtes pas sans savoir que beaucoup de stations radio émettent sur Internet. Un grand nombre d'entre elles sont référencées par SHOUTcast.com, mais leur enregistrement est théoriquement interdit. Théoriquement ? Oui, car certains logiciels comme StreamRipper passent outre cette interdiction en permettant de sauvegarder à la volée les fichiers audio.

Cette pratique est donc totalement illégale ; autant que l’était en son temps la copie des stations FM sur cassettes magnétiques. En quelques clics, il devient possible d’enregistrer des heures de musique sans le moindre effort de recherche.

Une fois le logiciel lancé, il suffit de définir le répertoire de destination et la station à enregistrer. Le reste se fait tout seul sans que vous ayez à intervenir. StreamRipper détecte le tag ID3 des morceaux diffusés, ce qui lui permet de nommer automatiquement les fichiers avec le nom de l’artiste et de la chanson, et même de générer une playlist. La recherche des stations se fait par un simple clic sur un bouton « refresh list », toutes étant ensuite triées selon leur genre musical (pop, rock, classique, jazz, etc.). Ainsi, une fois les paramètres choisis, vous pouvez le laisser travailler et écouter ce que vous voulez à côté. Au bout de quelques heures, des dizaines de nouveaux fichiers MP3 auront envahis votre disque dur. De plus, StreamRipper permet de surveiller une radio et enregistrer un morceau précis si vous savez qu’il doit passer.
Notez enfin que le projet est entièrement open-source et qu’un plug-in pour Winamp est également disponible.

Est-ce une menace pour les maisons de disque en comparaison du peer to peer ? Dans un sens oui, bien sûr. Avec le peer to peer l’utilisateur est en principe obligé de faire l’effort de recherche d’un fichier, et de commander le téléchargement de chacun d’eux. Avec StreamRipper, tout se fait automatiquement. D’un autre côté, le peer to peer permet de récupérer des albums entiers alors que les radios diffusent généralement les titres phares des artistes. A notre avis donc, les radios aident à populariser les artistes et le téléchargement de ces morceaux ne devraient pas causer de tort à l’industrie qui les produit.

Site officiel : StreamRipper.sourceforge.net
StreamRipper pour Windows : http://streamripper.sourceforge.net/sr32

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés